Constellation de satellites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La constellation des satellites du GPS

Une constellation de satellites est un groupe de satellites artificiels qui travaillent de concert. Une telle constellation peut être considérée comme un certain nombre de satellites avec une couverture au sol coordonnée, opérant ensemble sous le contrôle partagé, synchronisé de telle sorte qu'ils se chevauchent bien dans la couverture et se complètent plutôt qu’interférer avec les autres satellites.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les satellites en orbite terrestre basse (LEO) sont souvent déployés dans des constellations de satellites, parce que la zone de couverture fournie par un seul satellite ne couvre qu'une petite zone qui se déplace comme le satellite se déplace à la grande vitesse angulaire nécessaire pour maintenir son orbite. De nombreux satellites LEO sont nécessaires pour maintenir une couverture continue sur une surface donnée. Cela contraste avec les satellites géostationnaires, où un seul satellite, se déplaçant à la même vitesse angulaire que la rotation de la surface de la Terre, fournit une couverture permanente sur une grande surface.

Quelques exemples de constellations de satellites :

Méga-constellations[modifier | modifier le code]

Dans les années 2015, les opérateurs de satellites pour Internet lancent des idées de méga-constellations, à l'image de SpaceX (4 000 satellites), OneWeb (648 satellites) et son PDG Greg Wyler, obligeant les constructeurs de satellites de baisser drastiquement les coûts, à l'image de Thales Alenia Space déjà réalisateur des Globalstar seconde génération, Iridium Next et O3b[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « LeoSat confident Jsat investment will spur other investors », sur Space News, (consulté le 5 août 2017)
  2. « Satellites : la bataille des orbites divise le secteur », dans Les Échos, 19 mars 2015, Satellites : la bataille des orbites divise le secteur
  3. Stefan Barensky, « La course à l'innovation - constellations », dans Air & Cosmos, no 2445, 20 mars 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]