Constantin von Monakov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin von Monakov
Portrait de Constantin von Monakov

Constantin von Monakov

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à Bobrezovo, près de Vologda, en Russie
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
à ZurichVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité Suisse
Empire russe
Union des républiques socialistes soviétiquesVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université de ZurichVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Neurologue (en), professeur d'université (d), psychiatre et psychologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université de ZurichVoir et modifier les données sur Wikidata

Constantin von Monakov, né le à Bobrezovo, près de Vologda, en Russie et mort le à Zurich est un médecin neurologue, neuropathologiste et psychiatre suisse d'origine russe[1]. Il est connu pour la qualité de son enseignement à Zurich, et pour avoir fondé la revue « Archives suisses de neurologie et de psychiatrie ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Pathologie du cerveau » (en allemand Gehirnpathologie), 1897
  • Über Lokalisation der Hirnfunktion, 1910
  • « La localisation de l'encéphale et la dégradation fonctionnelle par des lésions circonscrites du cortex cérébral » (en allemand : Die Lokalisation im Grosshirn und Abbau der Funktion durch kortikale Herde), 1914
  • Gefuhl, Gesittung und Gehirn, 1916
  • Psychiatrie und Biologie, 1919
  • Schizophrenie und Plexus chorioidei (avec Kitabayashi), 1919

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] P. Valko, M. Mumenthaler et C.L. Bassetti, « Histoire des contributions neurologiques dans les Archives suisses de neurologie et de psychiatrie », Schweiz Arch Neurol Psychiatr, vol. 157, no 2,‎ , p. 62-76 (lire en ligne)