Constantin Louis Sonneck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Constantin Louis Sonneck
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Constantin Louis Sonneck (1849-1904) est un militaire français, arabisant, qui fut interprète de l'armée d'Afrique en poste en Algérie sous domination française, puis professeur d'arabe à l'École coloniale. Il a recueilli et publié des chants populaires en arabe maghrébin (melhoun) et leur traduction en français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Constantin Louis Sonneck est né le [1],[2],[3] à Paris d'un père inconnu et d'Emma Césarine Sonneck, rentière. Avec sa mère, il quitte la rue de Beaune pour s'installer peu de temps après sa naissance en Algérie[4]. Il y devient interprète militaire à partir de 1867 et change à de multiples reprises d'affectation[3],[4],[5],[1].

Il meurt le [2] au Val-de-Grâce[1] à Paris des suites d'un empoisonnement au gaz.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Constantin Louis Sonneck, « Six chansons arabes en dialecte maghrébin », Journal asiatique, 9e série, vol. XIII-XIV,‎  :
    • vol. XIII, no 3, mai-juin 1899, p. 471–520 [lire en ligne]
    • vol. XIV, no 1, juillet-août 1899, p. 121–156 [lire en ligne]
    • vol. XIV, no 2, septembre-octobre 1899, p. 223–257 [lire en ligne]
  • Constantin Louis Sonneck, Chants arabes du Maghreb : Étude sur le dialecte et la poésie populaire de l'Afrique du nord [« الديوان المغرب في أقوال عرب إفريقية والمغرب, al-Dīwān al-Maghrib fī aqwāl ʻArab Ifrīqīyah wa-al-Maghrib »], Paris, Maisonneuve / Guilmoto,‎ 1902-1906 :
    • vol. I : Texte arabe, 1902, 224 p. [lire en ligne]
    • vol. II, t. 1 : Traduction et notes, 1904, 340 p.
    • vol. II, t. 2 : Introduction et glossaire, achevé par Octave Houdas, 1906, 121 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Léonore.
  2. a et b data.bnf.fr.
  3. a et b Féraud 1876.
  4. a et b Messaoudi 2015.
  5. Lentin 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]