Constantin Diogène (fils de Romain IV Diogène)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Constantin Diogène (en grec Κωνσταντίνος Διογένης), mort en 1073, est le fils aîné de l'empereur byzantin Romain IV Diogène (r. 1068-1071).

Biographie[modifier | modifier le code]

Constantin est le fils de Romain IV Diogène et de sa première épouse (dont le nom n'est pas connu), une fille d'Alusien de Bulgarie[1],[2], par conséquent exclu de la ligne de succession établie par le remariage de son père avec l'impératrice douairière Eudocie Makrembolitissa en 1068[1]. Son prénom lui vient de son grand-père, le général Constantin Diogène (mort en 1032).

Il épouse Théodora Comnène, une sœur d'Alexis Ier Comnène (empereur de 1081 à 1118), pendant le règne de son père[3]. Leur fille, Anne, épouse par après Uroš Ier Vukanović, grand-prince de Rascie.

Constantin meurt lors d'une bataille en 1073[4]. Un aventurier (en) se fait passer pour lui dans les années 1090 et envahit l'empire avec l'aide de Coumans en 1095[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Neville 2012, p. 77.
  2. Cheynet 1996, p. 276.
  3. Neville 2012, p. 77 et 106.
  4. Finlay 1854, p. 55 et 74.
  5. Cheynet 1996, p. 99–100.
  6. Skoulatos 1980, p. 75 et 177.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Cheynet, Pouvoir et contestations à Byzance (963-1210), Paris, Publications de la Sorbonne, , 523 p. (ISBN 978-2-85944-168-5, lire en ligne).
  • (en) George Finlay, History of the Byzantine and Greek Empires from 1057-1453, vol. 2, William Blackwood & Sons, .
  • (en) Leonora Neville (dir.), Heroes and Romans in Twelfth-Century Byzantium : The Material for History of Nikephoros Bryennios, Cambridge University Press, 2012,, 243 p. (ISBN 978-1-107-00945-5, lire en ligne).
  • Basile Skoulatos, Les personnages byzantins de l'Alexiade : Analyse prosopographique et synthèse, Louvain-la-Neuve, Nauwelaerts, .