Consommacteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la société de consommation (enseigne, marque, comportement) image illustrant le commerce
Cet article est une ébauche concernant la société de consommation (enseigne, marque, comportement) et le commerce.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.


Un consommacteur (mot-valise formé de « consommateur » et « acteur ») est une personne qui à la fois reçoit et crée des informations, activités ou biens[1]. En Marketing Intelligence (ou Intelligence Client), ce terme désigne l'évolution des comportements des consommateurs, recherchant aujourd'hui une ultra-personnalisation des services, et une interactivité avec les marques[2].

Ce terme désigne également une personne sensible à sa consommation (alimentaire par exemple) et qui voit plus loin que le fait d'acheter un produit. Cette personne se soucie également de ce que devient son produit une fois jeté à la poubelle. (Exemple du tri des déchets).

On parle également de consommacteur en parlant des personnes qui achètent des produits issus de l'agriculture biologique. (Agriculture sensible à l'activité de l'animal et de l'environnement).

Ce terme traduit aussi le fait qu'un consommateur a la capacité, grâce à ses choix d'achat, d'influencer l'offre des producteurs et donc de devenir un véritable « acteur » du marché.

Ce terme désigne aussi une personne responsable de son action (empowerment) comme montré dans le livre "économie directe" édition Rezonance (Juin 2007).

Le consomm'acteur, s'il s'identifie à la marque, à l'entreprise, au commerce, s'engage auprès de celui-ci pur l'aider à diffuser son message, soutenir ses projets, devient un ambassadeur de la marque.

Le développement de nouvelles entreprises à vocation sociétale témoigne de ces évolutions.

Le succès de Bulb in town, une nouvelle forme de financement participatif dit de proximité et au service des commerces, artisans et entreprises de proximité, en est un autre exemple.

La naissance de ce terme est une conséquence directe de l'évolution des exigences du client pour qui les valeurs deviennent la porte d'entrée de découverte et de choix d'une marque.

Très récemment utilisé à l'échelle de la langue, il est utilisé depuis très longtemps à l'échelle de l'Internet.

Les bénévoles des associations sont les exemples les plus connus de consommacteurs. Les développeurs, traducteurs et testeurs de logiciels libres, ainsi que les contributeurs de Wikipédia sont également des consommacteurs.

Termes voisins[modifier | modifier le code]

Dans le cadre plus spécifique de l'immatériel, on dit aussi parfois « consommauteurs ».

Encore plus spécifique, on parle en informatique d'« utilisacteur ».

Il existe aussi la notion de « coopétition » (mot-valise de « coopération » et « compétition ») entre consommacteurs, c'est-à-dire la course à celui qui donnera, diffusera le plus de travail en mode coopératif.

Enfin cela renvoie à la notion de « prosommateur » (prosumer en anglais) désignant un consommateur qui se rapproche de la figure du producteur au travers d'une forme de professionnalisation de ses connaissances.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Du Consommacteur à l’Empowered Consumer », sur marketingisdead.blogspirit.com (consulté le 10 novembre 2010)
  2. (fr) « Consomm'acteur et Intelligence Client », sur http://intelligenceclient.pro/ic/?page_id=19 (consulté le 2 avril 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]