Conservation des espèces et des populations animales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo CEPA.gif

La Conservation des Espèces et des Populations Animales (CEPA) est une association loi de 1901, créée en France en 1997 sur le modèle de l'association allemande ZGAP, qui contribue à la protection d'espèces gravement menacées et peu connues.

La CEPA est membre associé de l'EAZA. Elle édite deux fois par an un magazine d'information pour ses membres : Le CEPA Magazine.

L'association a cessé ses activités en juin 2013[1].

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'association s'est fixé deux objectifs :

  • soutenir scientifiquement et financièrement des projets de conservation de populations animales à long terme dans leur milieu naturel
  • participer à des programmes complémentaires d’élevage.

Une attention toute particulière est portée à la faune des Départements et Territoires Français d’Outre-Mer et des pays francophones.

À la différence de sa grande sœur allemande qui permet l'adhésion de membres à titre individuel, la CEPA ne recense que des noms collectifs de parcs zoologiques. Aujourd'hui, le nombre de ces membres s'élève à 20. L'action de la CEPA se distingue également des grands programmes internationaux type EAZA par sa participation à des programmes de conservation in situ.

En 2002, l’UICN a recensé plus de 5 435 espèces animales menacées d’extinction, et plus de 800 espèces ont déjà disparu au cours des quatre derniers siècles. À l'origine de ces disparitions de nombreux animaux, on retrouve les trois principales causes que sont la destruction des habitats naturels, une exploitation commerciale excessive et la chasse abusive.

Si de nombreuses espèces animales sont menacées, beaucoup d’entre elles sont négligées car méconnues. En effet, alors que les animaux de grande de taille et spectaculaires tels que les éléphants, les gorilles ou les pandas, font l’objet de programmes de protection bien médiatisés et dotés de gros budgets, beaucoup d’autres espèces à répartition géographique limitée, plus discrètes et moins connues et qui sont également gravement menacées ne se voient attribuer que bien peu d'intérêt. Ce sont certaines de ces espèces que la CEPA s’efforce de sauvegarder.

Programmes de sauvegarde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CEPA Conservation des Espèces et des Populations Animales », sur cepa-association.org (consulté le 4 février 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]