Conseil supérieur de l'information sexuelle, de la régulation des naissances et de l’éducation familiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CSIS (homonymie).

Le Conseil supérieur de l'information sexuelle, de la régulation des naissances et de l’éducation familiale (CSIS, couramment abrégé en Conseil supérieur de l'information sexuelle) est un organisme public français créé par la loi n° 73-639 du , à l'initiative de Lucien Neuwirth qui complète ainsi la loi Neuwirth dépénalisant la contraception [1].

Comme elle l'indique, cette loi suit par ailleurs les préconisations du Conseil de l'Europe qui dans sa recommandation du invitait les États membres à mettre en place des dispositifs d'éducation sexuelle à destination des jeunes. L'article 1er, disposant que « L'information de la population sur les problèmes de la vie est une responsabilité nationale », sera repris dans la loi de 1979 (n°1204) sur l'interruption volontaire de grossesse.

Composition[modifier | modifier le code]

Rattaché au Ministère chargé des affaires sociales [1] (à l'origine simplement du ministère de la santé publique, aujourd'hui également chargé des affaires sociales[2], il s'agit d'un conseil consultatif, composé à l'origine par deux-tiers de représentants de la société civile (« associations, unions, fédérations ou confédérations nationales familiales » ainsi qu'« organismes ayant vocation à la planification familiale, à l'information des couples et à l'information sexuelle » et « centres de planification ou d'éducation familiale » [2]) et pour un tiers de représentants de différents ministères ainsi que de la CNAF et des CNAM[2]. Il comprend enfin des « personnalités qualifiées » siégeant à titre consultatif [2].

Ainsi, par exemple, Simone Iff représente, de 1974 à 1981, le Mouvement français pour le planning familial au sein du CSIS. Aujourd'hui, outre le Planning familial, le Conseil national de la jeunesse, organisme ministériel créé en 1997, y est représenté, ainsi que le Centre national d'information des droits des femmes et de la famille (CNIDFF), fédération d'associations.

Activités[modifier | modifier le code]

Le CSIS publie des rapports, consultables sur le site du ministère, et centralise les informations sur les thèmes concernés. Dans les années 1980, les membres ayant rédigé les premiers rapports sur la procréation médicalement assistée (PMA) avaient, sauf une exception, tous participé à des réunions consultatives sur le sujet organisées par le CSIS.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche sur le CSIS sur le site de l'INED
  2. a, b, c et d Fac-similé de la loi 73-639 sur Légifrance

Articles connexes[modifier | modifier le code]