Conseil représentatif des associations asiatiques de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Conseil représentatif des associations asiatiques de France

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Représenter la communauté asiatique en France
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 2011
Identité
Site web craaf.info

Le Conseil représentatif des associations asiatiques de France (CRAAF) a été créée en 2011 pour fédérer l'ensemble des associations asiatiques de France[1].

Choix du nom de l'association[modifier | modifier le code]

Le nom a été choisi pour être le pendant des représentants d'autres minorités en France.

Principaux membres[modifier | modifier le code]

  • Jacques Sun, Président
  • Valéry Vuong, Vice-Président
  • Jackie Troy, Vice-Présidente
  • Taki Zhang, porte-parole

[2],[3],[4],[5].

  • Buon Tan ex président du CRAAF, élu député LREM en 2017.

Controverse[modifier | modifier le code]

Ancien président du Conseil représentatif des associations asiatiques de France, Buon Tan est écarté de sa fonction en raison de sa gestion « très personnelle et autoritaire ». Son ancienne collaboratrice se souvient d'un « homme très controversé dans la communauté asiatique, qui n’a honte de rien »[6]. Il fait l'objet d'une enquête préliminaire pour détournement de fonds[7], à l’initiative de son ancienne collaboratrice Jackie Troy « soutien affiché du parti Les Républicains »[8].

Selon le Nouvel Obs, lors de la création de son article Wikipédia le suite aux élections législatives, des « tentatives de censure » et des interventions « visiblement partisanes » ont été enregistrées[9].

Autres associations de défense des asiatiques de France[modifier | modifier le code]

L'association des jeunes chinois de France (AJCF) s'implique dans les manifestations suite au décès de Chaolin Zhang en [10].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]