Conseil présidentiel pour l'Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conseil présidentiel.

Conseil présidentiel pour l’Afrique
Situation
Création
Type Organisation internationale
Siège Drapeau de la France Agence française de développement (Paris, France)
Langue français

Le conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) est une organisation fondée par le président français Emmanuel Macron en août 2017[1]. Structure indépendante, elle réunit des personnalités issues de la société civile, membres ou non de la diaspora africaine.

Elle a pour objectif d'apporter au président de la République un éclairage original sur les enjeux de la relation entre la France et les pays du continent africain.

Contexte[modifier | modifier le code]

La création du conseil présidentiel pour l'Afrique s'inscrit dans la lignée des engagements du président de la République française Emmanuel Macron en faveur du renouvellement du partenariat entre la France et les pays du continent africain[2] en incarnant « le renouvellement du partenariat entre la France et l’Afrique »[3]

Le CPA a pour ambition de donner un nouveau visage à la relation entre l'Afrique et la France à travers sa composition paritaire rassemblant des personnalités de France et d'Afrique issues de la société civile.

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions du Conseil présidentiel pour l’Afrique consistent en[4] :

  • Apporter un éclairage au président de la République sur les enjeux de la relation entre la France et l'Afrique lui permettant de nourrir sa politique africaine;.
  • Formuler des propositions d'actions sur des secteurs d'avenir de la relation entre la France et l'Afrique tels que l'entrepreneuriat, l’innovation, le développement durable et l’éducation, la santé, etc.
  • Faire part au président de la République de la perception de la France et de sa politique en Afrique par les Africains eux-mêmes, notamment les jeunes générations.
  • Développer un lien permanent avec la société civile africaine et ses diasporas afin de prendre davantage en compte ses préoccupations.

Membres et structure[modifier | modifier le code]

Le CPA est constitué de 10 membres de la société civile, désignés par Emmanuel Macron, le président de la République française[5].

Des personnalités issues de différents domaines tels que l'entrepreneuriat, la santé, le développement durable, le sport ou la culture. La parité y est respectée puisqu’on y compte autant de femmes que d’hommes et l’Afrique anglophone y est également représentée[6].

Ces membres sont[7] :

  • Jimmy Adjovi-Boco, franco-béninois, 54 ans, ancien sportif et entrepreneur[8] ;
  • Jules-Armand Aniambossou, franco-béninois, 55 ans, directeur général Afrique et Outre-Mer du groupe Duval, ancien ambassadeur du Bénin en France sous Thomas Boni Yayi de 2103 à 2016 ;
  • Diane Binder, française, 37 ans, directrice adjointe du développement international du groupe Suez ;
  • Liz Gomis, franco-sénégalaise, 36 ans, journaliste et réalisatrice ;
  • Jeremy Hajdenberg, français, 43 ans, directeur général adjoint investissement au sein d'I&P ;
  • Yvonne Mburu, kényane, 35 ans, chercheuse et consultante en santé ;
  • Vanessa Moungar, franco-tchadienne, 33 ans, directrice du département genre, femmes et société civile à la Banque africaine de développement[9] ;
  • Nomaza Nongqunga Coupez, sud-africaine, 36 ans, entrepreneuse dans la culture[2],[6] ;
  • Karim Sy, franco-libano-malien, 49 ans, entrepreneur dans le secteur numérique ;
  • Sarah Toumi, franco-tunisienne, 30 ans, entrepreneuse dans le développement durable.

Fonctionnement et gouvernance[modifier | modifier le code]

Le CPA est une structure indépendante qui ne figure pas dans l’organigramme de l’Élysée. Les membres ne sont pas rémunérés au titre de leur fonction[10]. Le CPA se réunit en présence du président de la République en moyenne une fois par trimestre.

En parallèle, le CPA aura aussi vocation à se réunir et auditionner des personnalités (experts, citoyens engagés, membres de diasporas) lui permettant de formuler des propositions concrètes au président de la République.

Le CPA dispose de manière permanente d'un bureau dédié dans les locaux de l'Agence française de développement (AFD), afin de permettre les réunions du Conseil, et pour la tenue de son secrétariat.

Notes et références[modifier | modifier le code]