Conseil national du Parti national fasciste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En Italie, le Conseil national du Parti national fasciste a été l'un des organes principaux du parti de Benito Mussolini, composée de ses plus hauts hiérarques, et les dirigeants des organisations associées[1],[2],[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Lors de sa constitution, le Parti national fasciste, dès 1922[4],[5], conformément à l'article 17 des statuts approuvés par le Grand Conseil du fascisme[2], dans sa séance du 12 novembre 1932, le Conseil national est présidé par le Secrétaire du Parti national fasciste. Font aussi partie du conseil[2]:

  • les membres de la Direction nationale du Parti national fasciste ;
  • les inspecteurs du Parti national fasciste ;
  • les secrétaires fédéraux du Parti national fasciste ;
  • le Secrétaire, le Secrétaire adjoint et deux inspecteurs  des italiens à l'étranger ;
  • le président de l'Association des fascistes, les familles des disparus, des invalides et blessés de la Révolution ;
  • les curateurs nationaux des Associations fascistes de l'école, du secteur public, de l'emploi des travailleurs des chemins de fer de l'État, de la poste, et les employés des entreprises de l’État ;
  • les présidents de l'Institut National de la culture Fasciste, de l'Œuvre nationale du temps libre, le Comité Olympique National italien, l'Association nationale des mutilés et invalides de la guerre, de l'Association nationale des combattants et des anciens combattants, de la Confédération des fascistes, des employeurs et des travailleurs , et la Confédération des fascistes, des professionnels et des artistes ;
  • le secrétaire du Parti fasciste albanais.

Fonctions[modifier | modifier le code]

En 1924, le conseil national, sous la présidence de Mussolini, transforme les milices fascistes en « milices de sûreté nationale »[6]. Le conseil laisse au duce le choix de la date des élections[6].

Le Conseil national est l'organe collégial le plus large du P.N.F., en effet, d'après les statuts de 1926 qui avaient aboli le Congrès national. Il a exercé les fonctions de conseil sur l'initiative de la Secrétaire du P.N.F. En théorie, le Conseil National du Parti National Fasciste devait prendre place tous les trois mois, cependant, il fut convoquée avec une fréquence beaucoup plus faible.

Le 3 janvier 1939, le conseil, après avoir approuvé les lois raciales, se dit « fermement décidé à poursuivre cette politique »[7].

À partir de 1939, avec la création de la Chambre des Faisceaux et des Corporations, les membres du Conseil national du Parti national fasciste et le Conseil national des corporation faisaient partie du même corps[8],[9],[10],[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Ministero per i Beni e le Attività Culturali, « SIUSA - Partito nazionale fascista - PNF, 1921 - 1943 », sur siusa.archivi.beniculturali.it (consulté le 20 juin 2018)
  2. a b et c (it) « Statuto del PNF »
  3. « Le Temps », sur Gallica, (consulté le 20 juin 2018)
  4. « Archivio Centrale dello Stato - Guida ai Fondi - PARTITO NAZIONALE FASCISTA (1881-1944) », sur search.acs.beniculturali.it (consulté le 20 juin 2018)
  5. (it) Italo Allegra et Saverio Sardone, Novara in orbace, Lampi di stampa, (ISBN 9788848810432, lire en ligne), p. 72
  6. a et b France. Ministère de la guerre (1791-1936). Auteur du texte et France. Ministère des affaires étrangères (1588-2007). Auteur du texte, « Bulletin périodique de la presse italienne », sur Gallica, (consulté le 20 juin 2018)
  7. Alliance israélite universelle. Auteur du texte, « Paix et droit : organe de l'Alliance israélite universelle », sur Gallica, (consulté le 20 juin 2018)
  8. Jean-Pierre Maury, Université de Perpignan, « Loi du 19 janvier 1939, n° 129, institution de la Chambre des faisceaux et des corporations. »
  9. (it) Marco Palla, Mussolini e il fascismo, Giunti Editore, (ISBN 9788809202726, lire en ligne), p. 74
  10. (it) Marco Piraino et Stefano Fiorito, Dizionario di politica del Partito Fascista - Vol. 2, Lulu.com, (ISBN 9781291460490, lire en ligne), p. 536
  11. (en-US) « Scheda anno - Imprese », sur www.imprese.san.beniculturali.it (consulté le 20 juin 2018)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]