Conseil constitutionnel (Sénégal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Conseil constitutionnel.

Le Conseil constitutionnel est une institution publique du Sénégal, la plus haute instance du système judiciaire. Le conseil constitutionnel comprend 7 membres nommés par le Président de la République, dont deux sur une liste de quatre personnalités proposées par le Président de l'Assemblée Nationale. Il présente des similitudes avec le Conseil constitutionnel français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a été créé en 1992, lorsque la Cour suprême a été supprimée[1] et remplacée par trois organes spécialisés.

Il a été institué par la loi no 92-22 du , modifiée par la loi organique no 99-71 du .

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Conseil constitutionnel comprend sept membres, dont un président et un vice-président, qui sont nommés par décret du président de la République pour six ans non renouvelables. Il est partiellement renouvelé tous les deux ans, à raison d'un ou deux membres.

Compétences[modifier | modifier le code]

Lors des élections nationales (présidentielles ou législatives), le Conseil Constitutionnel reçoit les résultats provisoires proclamés par les Cours d'appel, statue sur les éventuels recours et réclamations et proclame les résultats définitifs.

Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucune voie de recours.

Il contrôle également la constitutionnalité des lois et engagements internationaux.

Membres[modifier | modifier le code]

Composition actuelle[modifier | modifier le code]

  • Papa Oumar Sakho, président
  • Ndiaw Diouf, vice-président
  • Mandiogou Ndiaye
  • Bousso Diaw Fall
  • Saïdou Nourou Tall
  • Mouhamadou Diawara
  • Abdoulaye Sylla

Anciens présidents[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle a été rétablie en 2008.
  2. « Sénégal: Conseil constitutionnel: une femme à la barre », allafrica.com, (consulté le 11 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ibrahima Anne, « Justice. Une réforme, pour quoi faire ? », Wal Fadjri, 6 août 2007
  • Ismaïla Madior Fall (dir.), Les décisions et avis du Conseil constitutionnel du Sénégal (rassemblés et commentés), Centre de recherche, d'étude et de documentation sur les institutions et les législations africaines (CREDILA), Université Cheikh Anta Diop, Dakar, 2008, 565 p.
  • Mouhamadou Mounirou Sy, La protection constitutionnelle des droits fondamentaux en Afrique. L'exemple du Sénégal, Paris, L'Harmattan, 2007, 564 p. (ISBN 978-2-296-03271-2)
  • Doudou Ndoye, La Constitution du Sénégal commentée, complétée par Le règlement intérieur de l'Assemblée nationale, Le conseil constitutionnel et sa jurisprudence, La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, La déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, La charte africaine des droits de l'homme et des peuples, 1996

Liens externes[modifier | modifier le code]