Conséquences de l'ouragan Katrina sur La Nouvelle-Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser. (octobre 2012).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

KatrinaNewOrleansFlooded.jpg

Les conséquences de l'ouragan Katrina sur La Nouvelle-Orléans furent désastreuses.

Le 29 août 2005, l'ouragan Katrina, prédit et suivi par les services de météo s'abat sur les côtes de Louisiane aux États-Unis.

Le 30 août 2005, un jour après le passage de l'ouragan Katrina, 80 % de la ville de La Nouvelle-Orléans est inondée. L'inondation a été provoquée par deux brèches du système de digue de sept mètres de hauteur qui protège la ville construite sous le niveau de la mer, entourée par le Mississippi au sud et le Lac Pontchartrain au nord.

Le jeudi 1er septembre 2005 au soir, des unités de la Garde nationale de l'US Army arrivent sur les lieux pour empêcher les pillages, qui se sont généralisés, avec ordre de tirer pour tuer.

De nombreuses collectes de fonds s'organisent aux États-Unis en faveur des victimes de l'ouragan Au 5 octobre 2005, le bilan, toujours non définitif fait état de 1 212 morts ce fut un désastre. Ce qui est sûr c'est que les victimes de l'ouragan par ses effets directs et indirects (pollution de l'eau, etc.) se comptent par milliers.

Les États-Unis ont accepté l'aide de l'ONU.

Le chef de la police a annoncé sa démission le 27 septembre 2005 et 250 policiers sur un effectif total de 1 700 pourraient faire face à des sanctions disciplinaires pour manquement à leurs devoirs durant et après le passage de Katrina.

Le maire de la ville a annoncé le licenciement de 3 000 employés de la ville pour des motifs budgétaires.

Le président George W. Bush est accusé de ne pas avoir réagi assez vite et de s'être rendu à La Nouvelle-Orléans trop tard.

Fin janvier 2006, selon le Louisiana Weekly, le centre de la ville comptait 144 000 habitants. Ce chiffre est à comparer aux presque 500 000 enregistrés avant l'ouragan. Il devrait atteindre les 181 000 en septembre 2006 et les 247 000 deux ans plus tard. Le fait que la population de la ville ait été évacuée a changé la composition ethnique de la ville, La Nouvelle-Orléans qui était une ville à majorité noire est devenu une ville blanche.

Contexte[modifier | modifier le code]

Flooding in the Lower Ninth Ward of New Orleans after Hurricane Betsy in 1965.

La Nouvelle-Orléans s'est établie sur un point haut naturel en bordure du Mississippi. Plus tard, quand la ville s'est étendue, des constructions ont été érigées sous le niveau moyen du lac Pontchartrain. Des voies navigables ont été creusées entre le lac et l'intérieur de la ville pour promouvoir le commerce maritime. Après la construction de l'Inner Harbor Navigation Canal en 1940, l'état a fermé ces précédentes voies de navigations fluviales, ce qui a eu pour conséquence une baisse importante du niveau de la nappe phréatique sous la ville.

En 1965, les inondations provoquées par l'ouragan Betsy mettent au premier plan la réflexion sur ce sujet. Cette même année, le Congrès vote le Flood Control Act of 1965, loi qui, entre autres choses, donne autorité au Corps des ingénieurs de l'armée des États-Unis pour la conception et la construction des moyens de protections contre les crues pour l'aire métropolitaine de La Nouvelle-Orléans sous réserve du principes de partage des coûts, dont certains ont fait l'objet de dérogations en vertu d'actes législatifs ultérieurs. Une fois les infrastructures réalisées les municipalités locales ont en charge leur maintenance.


Sur les autres projets Wikimedia :