Conrad de Constance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque dorée représentant Conrad de Constance, dans la Cathédrale de Constance

Conrad de Constance, né vers 900 et évêque de Constance de 934 à 975, l’Église catholique le célèbre le 26 novembre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de l'illustre maison des Guelfes, l'évêque Conrad fit bâtir 3 églises à Constance, St. Paul, St. Lorenz et St. Johann, situées d'après le plan des églises de Rome, Saint-Paul-hors-les-Murs, Saint-Jean-de-Latran et Saint-Laurent-hors-les-murs. Il visita 3 fois les lieux saints. Il fut canonisé en 1123.

Légende[modifier | modifier le code]

Au cours de la célébration de la messe, une araignée tomba dans le calice au moment où Conrad allait communier. Par respect pour la Présence réelle de Dieu dans le vin, il but le contenu du calice. Il s'attendait au pire, car les araignées étaient alors réputées comme poison. Au repas suivant, il ne mangeait rien et on lui demanda la raison. Il répondit: "J'attends un hôte qui doit venir", En effet, quelques instants après, l'araignée sortit de la bouche du saint[1].

Attributs[modifier | modifier le code]

L'araignée tombant dans le calice est l'attribut d'identification de saint Conrad, habillé en évêque[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des Graviers et Jacomet, Reconnaître les Saints : Symboles et attributs, Massin, (ISBN 2-7072-0471-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]