Conrad de Carinthie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conrad de Carinthie
Conrad I of Carinthia.jpg
Biographie
Décès
Sépulture
Famille
Père
Fratrie
Henri de Franconie
Guillaume Ier de Strasbourg (d)
Grégoire VVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
Religion
Sarg Konrads von Kärnten 2.JPG

Vue de la sépulture.

Conrad de Carinthie[1], (mort le 12 ou 15 décembre 1011), issu de la dynastie franconienne est duc de Carinthie et margrave de Vérone de 1004 jusqu'à sa mort.

Il est le troisième fils d'Othon de Carinthie, un parent des Ottoniens et petit-fils de l'empereur Otton Ier du Saint-Empire par sa mère, et de son épouse Judith de Bavière. Conrad est donc le frère du comte Henri de Spire (père du futur empereur Conrad II) et de Brunon, pape sous le nom de Grégoire V. Son père Othon a reçu le duché de Carinthie de l'empereur Otton II en 978, après la destitution d'Henri III le Jeune.

En 1002 ou peu de temps après Conrad épouse Mathilde, fille du duc Hermann II de Souabe, morte en 1031/1032. Ils ont deux fils :

Conrad survit à ses deux frères ainsi qu'à son père, mort en 1004. À la différence de son père, il s'est montré favorable à son beau-père Hermann II de Souabe à l'élection du roi des Romains en 1002, qui voit le triomphe d'Henri II le Saint, en association avec les pratiques de la corruption. La relation entre Conrad et le roi est restée tendue. Après une querelle il se soumit; néanmoins, peu tard, Henri II s'en est pris à lui à propos de son mariage avec une parente. Dans son duché, Conrad ne possédait pas de position assurée.

Après sa mort, Henri II a cedé la Carinthie à Adalbéron Ier d'Eppenstein, le margrave de Styrie et époux de Béatrice de Souabe, une sœur de Mathilde. Conrad est enterré dans la cathédrale Saint-Pierre de Worms.

Notes et références[modifier | modifier le code]