Conrad Susa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un compositeur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un compositeur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Susa (homonymie).

Conrad Susa, de son nom complet Conrad Stephen Susa (né le à Springdale en Pennsylvanie, mort le 21 novembre 2013[1]) est un compositeur américain d'origine slovaque. Il est connu, notamment pour ses opéras et les musiques accompagnant des films documentaires[2]. Il est lauréat du National Endowment for the Arts[2]. Il a déclaré être homosexuel[2] et est le premier compositeur au monde à avoir composé une œuvre, Chanticleer's Carol en 1982, sur commande du New York Gay Men's Chorus, un chœur composé d'homosexuels[3]. Son œuvre de 1991, Dirge from Cymbeline pour chœur d'hommes, a été écrit à la mémoire de son compagnon Nikos, mort du sida[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Susa étudie au Carnegie Institute of Technology et à la Julliard School sous l'enseignement de William Bergsma, Vincent Persichetti. De 1959 à 1994, il est compositeur en résidence au Old Globe Theater de San Diego[3]. Dans le même temps, il est directeur musical de la APA-Phoenix Repertory Company à New York de 1961 à 1968[3]. En 1972, il quitte New York pour San Francisco En 1988, il rejoint le San Francisco Conservatory of Music[note 1] où il détient la chaire de composition depuis 2000[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sa musique est publiée chez E.C. Schirmer Music Company[2]

Opéra[modifier | modifier le code]

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • Hymns for the Amusement of Children (1972)
  • Carols and Lullabies: Christmas in the Southwest (1992)

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Gilbert Otis Jackson, The Choral Music of Conrad Susa, Michigan State University,‎

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Conservatoire de musique de San Francisco », en français

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de France Musique, 22 novembre 2013
  2. a, b, c et d « Conrad Susa », sur ESCPUBLISHING (consulté le 23 juillet 2010)
  3. a, b, c, d et e « Susa, Conrad (b. 1935) », sur glbtq (consulté le 23 juillet 2010)