Conrad Niemansnarr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Conrad Niemansnarr
Biographie
Décès
Activités
Sculpteur sur bois, sculpteurVoir et modifier les données sur Wikidata

Conrad Niemansnarr (également Cunz Niemansnarr), mentionné en 1399-1408 à Bâle, est un sculpteur bâlois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Conrad (Cunz) Niemansnarr (Niemandsnarr) est mentionné pour la première fois dans les factures de la construction de la cathédrale en 1399/1400 en raison du paiement d'une clé de voûte représentant le martyre de saint Étienne dans le transept sud de la cathédrale de Bâle. En 1408, il accuse le peintre Lawelin de détourner de l'or en dorant le Spalentor.

Il est peut-être la même personne que le sculpteur Conrad von Sulgen, qui acquiert la nationalité bâloise en 1393, ou Conrad Snetzer, qui est attesté en 1429 comme membre de la Guilde des Métiers de la Filature de Bâle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Carl Brun, « Niemansnarr, Conrad », dans Dictionnaire des Artistes Suisses, vol. 4, (lire en ligne), p. 335
  • Die Kunstdenkmäler des Kantons Basel-Stadt I. Geschichte und Stadtbild. Befestigungen. Areal und Rheinbrücke; Rathaus und Staatsarchiv (= Kunstdenkmäler der Schweiz. volume 3). Hrsg. von der Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte GSK. Bern 1932.
  • (de) Stefan Hess (de), Wolfgang Loescher (de) et Musée historique de Bâle, Möbel in Basel : Kunst und Handwerk der Schreiner bis 1798, Bâle, (ISBN 978-3-85616-545-1)
  • (de) Annie Kaufmann-Hagenbach, Die Basler Plastik des fünfzehnten und frühen sechzehnten Jahrhunderts, vol. 10, Bâle, Birkhäuser,
  • (de) Hans Rott (de), Quellen und Forschungen zur südwestdeutschen und schweizerischen Kunstgeschichte im XV. und XVI. Jahrhundert III: Der Oberrhein, Quellen II, Stuttgart,

Lien externe[modifier | modifier le code]