Connie Converse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Connie Converse
Nom de naissance Elizabeth Converse
Naissance (95 ans)
Laconia (New Hampshire, États-Unis)
Genre musical Folk
Instruments voix, guitare

Connie Converse, née Elizabeth Eaton Converse le 3 août 1924 à Laconia (New Hampshire), disparue en 1974, est une auteure-compositrice-interprète américaine de musique folk.

Biographie[modifier | modifier le code]

Connie Converse vit au milieu des années 1950 à New York, à Greenwich Village, haut lieu de la contre-culture à l'époque. Elle espère faire carrière dans la chanson, mais ne réussit pas à se faire connaître[1]. En 1961 elle quitte New York pour aller travailler à Ann Harbor, à l'université du Michigan où enseigne son frère Philip. En 1973, buvant beaucoup, elle traverse une période de dépression. En 1974, peu après ses 50 ans, Connie Converse envoie des lettres à ses proches pour leur annoncer qu'elle compte changer de vie et disparaît. Depuis nul ne sait ce qu'elle est devenue[2].

Œuvre musicale[modifier | modifier le code]

En un temps où chanson politique et chanson traditionnelle étaient les genres dominants, Connie Converse fait figure de pionnière en écrivant et interprétant des chansons à caractère intimiste[1].

Certaines de ses chansons ont été enregistrées par Gene Deitch, dans sa cuisine, à Hastings-on-Hudson en 1954. En 2004, invité à une émission de radio, Deitch y présente une chanson de Connie Converse, One by One. Deux auditeurs de l'émission, Dan Dzuda et David Herman, entreprennent alors de faire publier ces enregistrements. En 2009 les chansons enregistrées par Deitch accompagnées d'enregistrements retrouvés à Ann Harbor, soit dix-neuf morceaux au total, sortent sous la forme d'un album, tirant Connie Converse de l'oubli[2]. Certains critiques la considèrent depuis comme une référence dans le domaine de la musique folk[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2009 : How Sad, How Lovely

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Ian Youngs, « Connie Converse: The mystery of the original singer-songwriter », sur bbc.com, (consulté le 13 septembre 2015)
  2. a et b Forster 2009

Bibliographie[modifier | modifier le code]