Connasse, princesse des cœurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Connasse, princesse des cœurs
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.

Titre original Connasse, princesse des cœurs
Réalisation Noémie Saglio
Éloïse Lang
Scénario Noémie Saglio
Éloïse Lang
Acteurs principaux
Sociétés de production LGM Productions
Les productions de la connasse
Silex Films
Gaumont
TF1 Films Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 80 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Connasse, princesse des cœurs est un film français réalisé par Noémie Saglio et Éloïse Lang et sorti en 2015. Il s'agit d'une adaptation de la mini-série de sketchs Connasse.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film met en vedette l'actrice Camille Cottin dans le rôle de Camilla, une femme égocentrique et insupportable qui se rend compte qu'elle ne mène pas la vie qu'elle mérite et décide de devenir une altesse royale. Elle se rend alors au Royaume-Uni dans l'idée de rencontrer le prince Harry, persuadée que ce dernier tombera aussitôt amoureuse d'elle et l'épousera.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Réalisé en caméra cachée, le film reprend le principe de la série Connasse, dans laquelle l'actrice Camille Cottin interprétait son personnage face à des inconnus. Le personnage de la « connasse » parisienne est cette fois non seulement décliné dans un long-métrage, mais transposé face à des Britanniques qui ne connaissent a priori pas la série et sont donc peu susceptibles de reconnaître la comédienne.

Camille Cottin a été arrêtée deux fois par la police londonienne pendant le tournage : une première fois pour avoir escaladé les grilles du palais de Kensington et une seconde fois pour avoir perturbé la chorégraphie du changement de la garde au palais de Buckingham. L'actrice a passé deux nuits au poste mais est parvenue, pour éviter une interdiction de tournage, à faire croire à la police qu'elle participait à un enterrement de vie de jeune fille[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Les réalisatrices Éloïse Lang et Noémie Saglio.

Distribution[modifier | modifier le code]

L'actrice principale Camille Cottin.

Production[modifier | modifier le code]

Le , Gaumont Distribution révèle la sortie d'un film adapté de la série à sketchs de Canal+, Connasse, et réalisé par le duo de créatrices de la série, avec deux teaser qui annoncent la sortie du film le au cinéma en France[5] puis le , la bande-annonce officielle et l'affiche du film sont dévoilées sur internet[6].

Le tournage du film s'est déroulé à Paris et à Londres. Les scènes étaient tournées par des cadreurs qui accompagnaient Camille Cottin, par des membres de l'équipe dispersés un peu partout et parfois par l'actrice elle-même à l'aide d'une caméra GoPro cachée dans divers accessoires (sacs, poussettes, etc.)[7].

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le jour de sa sortie, le film est arrivé en tête des premières séances au box-office parisien avec 1 525 entrées pour 18 copies[8].

  • Entrées totales en Drapeau de la France France : 1 199 096 entrées en salle (au 16 juin 2015)[9]
Semaines Rang Entrées
1re semaine 2 517 727
2e semaine 2 246 915
3e semaine 4 190 358
4e semaine 6 111 517
5e semaine 7 66 786
6e semaine 11 30 875
7e semaine 16 19 129

Critiques[modifier | modifier le code]

Le film a reçu un accueil critique plutôt mitigé de la part de la presse. Pour Paris Match le film est « irrévérencieux et provoque le rire à chaque scène »[10]. L'Obs a été convaincu par le film et par la prestation de Camille Cottin[11]. Metro décrit le film comme « une adaptation audacieuse mais inégale »[12]. Pour Les Inrockuptibles, le résultat « n’est pas honteux, tout juste handicapé par son dispositif »[13] et pour Le Parisien il n'est « pas si mal. Il serait malhonnête de cacher que l'on a souri souvent »[14]. Le Figaro juge que ce qui était amusant sous la forme d'une rubrique d'une minute quarante secondes ne tient pas la distance sur une heure vingt minutes, et qu'au final le film « accumule les clichés et les fausses bonnes idées »[15].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]