Conjecture des nombres premiers de Waring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En théorie des nombres, la conjecture des nombres premiers de Waring est un théorème, lié au théorème de Vinogradov et nommé d'après le mathématicien anglais Edward Waring. Il indique que tout nombre impair supérieur à 3 est soit un nombre premier, soit la somme de trois nombres premiers. Il se déduit de l'hypothèse de Riemann généralisée[1], mais aussi (trivialement) de la conjecture faible de Goldbach, démontrée en 2013 par Harald Helfgott.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Waring's prime number conjecture » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) J.-M. Deshouillers, G. Effinger, H. te Riele et D. Zinoviev, « A complete Vinogradov 3-primes theorem under the Riemann Hypothesis », Electr. Res. Ann. of AMS, vol. 3,‎ , p. 99-104.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Densité de Schnirelmann