Sœurs de Notre-Dame du Calvaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sœurs de Notre-Dame du Calvaire
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 8 mars 1911
par Pie X
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 15 octobre 1833
Gramat
Fondateur Pierre Bonhomme
Abréviation N.D.C
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

Les sœurs de Notre-Dame du Calvaire (en latin : Congregationis Sororum Dominae Nostrae a Calvario) forment une congrégation religieuse féminine enseignante et hospitalière de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée le à Gramat par le père Pierre Bonhomme (1803-1861) pour s'occuper des malades à domicile et des œuvres paroissiales, les premières religieuses de la communauté appelées à l'origine sœurs de la Présentation de la Vierge se multiplient rapidement et ouvrent plusieurs écoles paroissiales dans les zones rurales du diocèse de Cahors. La construction de la maison-mère est entreprise à Gramat en 1883. L'institut obtient le décret de louange le et la congrégation est finalement approuvée par le Saint-Siège le .

En 1904, les écoles de la congrégation subissent les effets des lois contre les congrégations enseignantes, elles sont fermées, cependant l'action des sœurs se poursuit à travers leurs hôpitaux et leurs œuvres sociales et rapidement dans les missions. En 1906, les sœurs de Notre-Dame du Calvaire s'implantent au Brésil à Pouso Alegre, l'année suivante en Argentine à Santa Fe. En 1935, des sœurs brésiliennes et françaises partent en Amazonie à Guajará-Mirim. En 1959, en réponse à l'appel du pape Pie XII, les sœurs sont envoyées en Côte d'Ivoire et y fondent une mission à Soubré. En 1968, la congrégation commence le travail de rénovation demandé par le concile Vatican II à toutes les congrégations. Les provinces de France, du Brésil, de la région d'Argentine et le groupe missionnaire de Côte d'Ivoire sont créés en 1970. Le pape Jean-Paul II approuve les nouvelles constitutions de la congrégation en 1984. L'élan missionnaire se poursuit avec une fondation en Guinée en 1990, une autre au Paraguay en 1995, par les sœurs argentines. L'année 1999 connaît l'ouverture à l'Asie avec une première fondation aux Philippines.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les sœurs de Notre-Dame du Calvaire se consacrent à l'enseignement dont des écoles pour handicapés mentaux et sourds.

Elles sont présentes en[1]:

La maison-mère est à Gramat.

En 2017, la congrégation comptait 216 sœurs dans 48 maisons[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaëtan Bernoville, Un prêtre de chez nous : Pierre Bonhomme, fondateur de la Congrégation des religieuses de Notre-Dame du Calvaire, Grasset, Paris 1953.
  • Lucien Lachieze-Rey, Pierre Bonhomme, Fondateur des Sœurs de Notre-Dame du Calvaire (1803-1861), Rocamadour, 1984, 23 pp. Préface de Mgr Joseph Rabine, évêque de Cahors.
  • Collectif, Dans la joie des Béatitudes, Sœurs de Notre-Dame du Calvaire, Collection la Tradition vivante, Éditions CIF, Sainte-Maxime, 1983.
  • Agnès Richomme, Pierre Bonhomme et les Sœurs de Notre-Dame du Calvaire, Fleurus, 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Suore di Nostra Signora del Calvario » (voir la liste des auteurs).