Congrégation des Joséphites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Congrégation des Joséphites
Image illustrative de l’article Congrégation des Joséphites
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 1830
par Jean-François Van de Velde
Approbation pontificale 3 mars 1930
par Pie XI
Institut congrégation cléricale
Type apostolique
But enseignement, missions
Structure et histoire
Fondation 1er mai 1817
Grammont
Fondateur Constant Van Crombrugghe
Abréviation C.I
Patron saint Joseph
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

La congrégation des Joséphites [C.I.] (en latin Institutum Iosephitarum Gerardimontensium) constituent une congrégation cléricale enseignante et missionnaire de droit pontifical, fondée en Belgique en 1817, par le chanoine Constant Van Crombrugghe[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Constant Van Crombrugghe, chanoine du diocèse de Gand et directeur du collège Saint-Joseph d'Alost est préoccupé de l'éducation de la jeunesse en ce début du XIXe siècle, à la sortie d'une période révolutionnaire anti-religieuse. Il rassemble des enseignants de bonne volonté et forme avec eux une congrégation laïque masculine pour l'éducation des enfants. Fondée en 1817 à Grammont la congrégation prend le nom de 'Frères de saint Joseph'[2]. En 1830, elle est canoniquement approuvée par Mgr Van de Velde, évêque de Gand et relève alors du droit diocésain.

En quelques années, le collège évolue pour devenir un établissement d'enseignement secondaire destiné principalement aux enfants de la bourgeoisie. En 1837, les Joséphites fondent à Melle un pensionnat de lettres modernes : leurs écoles sont intermédiaires entre celles des frères des écoles chrétiennes et les collèges d'humanités classiques.

En 1840, la congrégation s'ouvre au sacerdoce. Quelques membres se préparent au sacerdoce et en 1842, Mgr Delebecque, évêque de Gand, leur donne un règlement qui transforme l'institut en congrégation cléricale.

Le 26 septembre 1863, la congrégation obtient du pape Pie IX le 'décret de louange' et l'approbation définitive de Pie XI le 3 mars 1930[3].

À cause du tarissement des vocations en Europe, la congrégation se tourne désormais vers l'Afrique.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les Joséphites se consacrent à l'éducation chrétienne de la jeunesse, au ministère paroissial et aux missions.

Ils sont présents en :

À la fin 2004, il y avait 14 maisons avec 113 religieux dont 84 prêtres. En 2017, les Joséphites administraient quatre établissements d'enseignement en Belgique, deux en Angleterre, un aux États-Unis (en Californie), neuf dans la République démocratique du Congo[4], et des missions au Gabon et au Cameroun.

La maison généralice se trouve toujours à Grammont, en Belgique. Le supérieur général est le Père Jacob Beya Kadumbu (2016–), de nationalité congolaise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ils ne doivent pas être confondus avec les Joséphites américains réunis au sein de la Société de saint Joseph du Sacré-Cœur
  2. Hélyot, Encyclopédie théologique, vol. IV, , p. 1566
  3. (en) « Josephites of Belgium » (consulté le )
  4. Our Schools, www.josephite.community. Accessed 20 novembre 2019.