Congrégation des Joséphites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Congrégation des Joséphites
Image illustrative de l'article Congrégation des Joséphites
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 1830
par Jean-François Van de Velde
Approbation pontificale 3 mars 1930
par Pie XI
Institut congrégation cléricale
Type Apostolique
But Enseignement
Structure et histoire
Fondation 1er mai 1817
Grammont
Fondateur Constant Van Crombrugghe
Abréviation C.I
Patron saint Joseph
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

La congrégation des Joséphites (en latin Institutum Iosephitarum Gerardimontensium) constituent une congrégation cléricale de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

Sous la direction du chanoine Constant Van Crombrugghe, recteur du collège Saint-Joseph d'Alost, une congrégation laïque masculine se forme en 1817 à Grammont pour l'éducation des enfants qui prend le nom de frères de saint Joseph[1]. En 1830, elle est érigée en congrégation laïque de droit diocésain par Jean-François Van de Velde, évêque de Gand.

En quelques années, le collège évolue pour devenir un établissement d'enseignement secondaire destiné principalement aux enfants de la bourgeoisie. En 1837, les joséphites fondent à Melle un pensionnat de lettre moderne : leurs écoles sont intermédiaires entre ceux des frères des écoles chrétiennes et les collèges de littérature ancienne. En 1840, certains membres commencent à se préparer au sacerdoce et en 1842, Louis-Joseph Delebecque, évêque de Gand, leur donne un règlement qui transforme l'institut en congrégation cléricale.

Le 26 septembre 1863, la congrégation obtient du pape Pie IX le décret de louange et l'approbation définitive de Pie XI le 3 mars 1930[2]

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les joséphites se consacrent à l'éducation chrétienne de la jeunesse, au ministère paroissial et aux missions.

Ils sont présents en :

Le siège général est à Grammont.

À la fin 2004, il y avait 14 maisons avec 113 religieux dont 84 prêtres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hélyot, Encyclopédie théologique, vol. IV, , p. 1566
  2. (en) « Josephites of Belgium » (consulté le 7 mai 2016)