Congrégation de saint Basile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Congrégation de saint Basile ne doit pas être confondu avec les Basiliens, terme qui désigne les moines d'Orient vivant selon la règle de saint Basile.
Congrégation de saint Basile
Ordre religieux
Institut Société de vie apostolique
Type Apostolique
But évangélisation, prière, travail manuel
Structure et histoire
Fondation 1822
Saint-Symphorien-de-Mahun (Ardèche)
Patron saint Basile le Grand
Liste des ordres religieux

La Congrégation de saint Basile (également connue sous le nom des Pères Basiliens) est un ordre international de prêtres catholiques.

Les origines en France[modifier | modifier le code]

Fondation de la congrégation[modifier | modifier le code]

Après la fermeture des séminaires pendant la Révolution française, deux prêtres ouvrirent une école clandestine à Saint-Symphorien-de-Mahun en Ardèche. La situation politique ayant changé sous l'Empire et la Restauration, la dizaine de prêtres qui faisaient vivre cette école, alors située à Annonay, se constituèrent en 1822 en une congrégation, qu'il placèrent sous le patronage de saint Basile le Grand.

Les membres de ce nouvel ordre se consacrent à l'éducation chrétienne, à la prédication et à l'évangélisation. Les Basiliens font vœu de pauvreté, de chasteté et d'obéissance.

Les basiliens facteurs d'orgues de l'abbaye de Valloires[modifier | modifier le code]

En mai 1817, la Société des Basiliens venue de Mons en Belgique s'installa en France, à l'abbaye de Valloires, dans le département de la Somme. Cette communauté d'artisans chrétiens rassemblait des hommes qui s'adonnaient aux travaux manuels, à l'enseignement et à la prière. Ils se spécialisèrent dans la facture d'orgues jusque 1860. Puis la communauté déclina.

Les basiliens au Canada[modifier | modifier le code]

Au milieu du XIXe siècle, les basiliens français vinrent au Canada à l'invitation de l'évêque Charbonnel qui avait fait ses études à Annonay.

Ils arrivèrent au Canada en 1850 et, en 1852, fondèrent l'Université de St. Michael's College à Toronto, en 1852, pour diffuser un enseignement secondaire universitaire. Ils ouvrirent des écoles secondaires à Toronto, à Windsor, en Ontario, et à Lethbridge, en Alberta. Ils dirigent également l'Institut pontifical des études médiévales, à Toronto.

Devise[modifier | modifier le code]

« Apprends-moi la bonté, la discipline et la connaissance » Psaume 119.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]