Congrès national de la résistance pour la démocratie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Congrès national de la résistance pour la démocratie (CNRD), créé le 2 mars 2006 à Abidjan, est une fédération de partis et d’organisations de la société civile ivoiriens, engagés « dans la lutte de résistance pour la libération nationale ». Selon sa charte constitutive, le CNRD a pour objet de « créer un cadre d’actions concertées pour la restauration de la souveraineté nationale et de la démocratie en Côte-d’Ivoire ».

Composé de 26 organisations, le CNRD est présidé par l’écrivain Bernard Dadié.

Organisations signataires de la Charte du CNRD[modifier | modifier le code]

Les organisations signataires de la charte du CNRD sont :

  • la Conférence des partis politiques non représentés dans les institutions de la République ;
  • le Collectif des partis politiques pour la mouvance présidentielle ;
  • la Fédération des jeunes Houphouétistes pour la République ;
  • le Front populaire ivoirien ;
  • Grand Nord pour Gbagbo ;
  • MNC alternative ;
  • Mdir ;
  • Nouvelle alliance ;
  • Purci ;
  • Ramehr ;
  • Rpp ;
  • Udcy ;
  • UDPCI Ird ;
  • Upr-Picd ;
  • Usd ;;
  • Copci ;
  • Dignité ;
  • Fesaci ;
  • Synares ;
  • l'Alliance des jeunes patriotes pour le sursaut national ;
  • l'Association des ivoiriens du nord pour la paix ;
  • le Collectif de la société civile ;
  • Conareci ;
  • la Coordination des femmes patriotes et de la société civile ;
  • Deux millions de filles pour Gbagbo ;
  • la Fédération des agoras et parlements de Côte d'Ivoire ;
  • l'Union des patriotes pour la libération totale de la Côte d'Ivoire ;
  • Mouvement pour la bonne gouvernance (MPBG).

Personnalités signataires de la charte du CNRD[modifier | modifier le code]

Voir Aussi[modifier | modifier le code]