Congo, un médecin pour sauver les femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Congo, un médecin
pour sauver les femmes
Réalisation Angèle Diabang
Sociétés de production Karoninka, Roches Noires Productions
Pays d’origine Drapeau du Sénégal Sénégal
Genre film documentaire
Durée 52 minutes
Sortie 2014


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Congo, un médecin pour sauver les femmes est un film documentaire franco-sénégalais produit par Roches Noires Productions et réalisé par Angèle Diabang[1], sorti en 2014.

L'action du docteur Denis Mukwege, gynécologue et militant des droits de l'homme congolais, lauréat du Prix Sakharov 2014, qui procède à des opérations de chirurgie réparatrice sur des femmes violées, à l'hôpital de Pangi à Bukavu, en République démocratique du Congo, est l'objet d'un autre film, L'Homme qui répare les femmes : La Colère d'Hippocrate, documentaire belge réalisé par Thierry Michel et Colette Braeckman[2], dont la sortie est annoncée au printemps 2015.

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

  • le viol et les mutilations sexuelles utilisés à grande échelle comme arme de guerre, les conséquences médicales, psychologiques et sociales de ces actes, leur traitement, le rôle du docteur Denis Mukwege.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Congo, un médecin pour sauver les femmes
  • Réalisation : Angèle Diabang
  • Pays de tournage : République démocratique du Congo
  • Pays de production : France - Roches Noires Productions. Co-producteur Sénégal - Karoninka
  • Genre : documentaire
  • Langue : français
  • Durée : 52 minutes[3]
  • Format : vidéo
  • Distribution :
  • Soutiens : Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud (OIF / CIRTEF), Région Basse-Normandie et Maison de l'Image de Basse-Normandie ; Centre National du Cinéma et de l'Image Animée et France Télévisions
Diffusion : France 5 en [4], [5] et sur Arte, France Ô, Canal Horizons, SBS Australie[6]
  • Distinctions : nominé aux Lauriers de la Radio et de la Télévision 2014[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sabine Cessou, Une cinéaste sénégalaise filme des Congolaises victimes de violences, Rrfi.fr, 21 novembre 2014
  2. Colette Braekman réalise « L’homme qui répare les femmes » digitalcongo.net, 21 février 2015
  3. Fiche sur Africultures.com
  4. Emmanuelle Skyvington “Congo, un médecin pour sauver les femmes”, un documentaire d'une rare intensité, telerama.fr, 22 novembre 2014
  5. [1] sur radsi.org
  6. Angèle Diabang sur le site karoninka.com
  7. NOMINES : Lauriers de la Radio et de la Télévision 2014 sur clubacparis.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]