Confrérie des gardians

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Nacioun gardiano.
Confrérie des gardians
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège social
Pays
Organisation
Président
Frédéric Lescot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
RNA
Drapeau de la Confrérie des Gardians

La Confrérie des gardiansest une confrérie camarguaise, créée en 1512 sous le règne de Louis XII et ayant saint Georges comme saint patron[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La confrérie est mise en place peu de temps après le rattachement de la Provence au royaume de France. Alors qu'une guerre entre la France et l'Italie se prépare, les gardians étaient très appréciés pour leur qualités de cavaliers. Ils s'organisèrent alors en confrérie afin d'éviter l'enrôlement dans les armées royales. Avec le temps, la confrérie assure la protection des gardians, sur le plan social et mutualiste[2].

Une chapelle de l'église Notre-Dame-de-la-Major d'Arles abrite en particulier, protégé par une grille en fer-forgé, une statue polychrome de saint Georges terrassant le Dragon.

Organisation[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

La fonction apparaît lors de la réorganisation de 1923.

Capitaines[modifier | modifier le code]

[...]

[...]

[...]

  • 2011-2012 : Jean-Pierre Durrieu
  • 2012-2013 : Sébastien Lescot
  • 2013-2014 : Marcel Raynaud
  • 2014-2015 : Thierry Boudoux
  • 2015-2016 : Louis Galeron
  • 2016-2017 : Victor Mailhan
  • 2017-2018 : Julien Malige
  • 2018-2019 : Aurélien Peytavin[5]

À voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]