Conflict Zone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conflict Zone
Éditeur Ubisoft
Développeur MASA Group

Date de sortie 2001
Genre Stratégie en temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur en LAN
Plate-forme PC, Dreamcast, PlayStation 2
Média cd-rom
Contrôle clavier, souris

Conflict Zone (anciennement Peacemakers[1]) est un jeu de stratégie en temps réel en trois dimensions sorti sur PC, Dreamcast et PlayStation 2, développé par MASA Group, et édité par Ubisoft en mai 2001.

Scénario[modifier | modifier le code]

En 2010, dans un contexte géopolitique particulier où l'ICP (International Corps for Peace), un organisme de médiation succédant à l'ONU et l'OTAN ayant pour but le maintien de la paix dans le monde, doit faire face à la menace croissante du GHOST, groupement secret de grande multinationales et de pays indépendants hostiles à l'ICP, semant le trouble dans diverses régions du monde. Conflict Zone propose de jouer chacun des deux camps.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

La gestion des ressources du jeu est particulière : elle est fondée sur des crédits envoyés en continu par l'état-major de chaque camp suivant les résultats donnés par le joueur, et par une cote de popularité permettant l'accès à des technologies supérieures. La popularité est déterminée par les actions du joueur envers les populations civiles. L'ICP devra rapatrier et protéger des civils, tandis que le GHOST devra faire en sorte que l'ICP soit discrédité en envoyant des caméramans filmer les bavures du camp adverse, pour gagner en popularité.

Bien qu'il puisse se jouer à la manière de Command and Conquer (en gérant les ressources et les unités soi-même), Conflict Zone est axé principalement sur une gestion plus globale des combats en déléguant des unités et des crédits à des commandants aux ordres du joueur puis en leur affectant une mission spécifique parmi l'attaque ou la défense d'une position, le développement d'une base ou le sauvetage de civils. Chacun des commandants est spécialisé plus particulièrement dans une de ces tâches, et possède sa propre manière de gérer les choses (agressivité, prudence, ruse, etc.).

DirectIA[modifier | modifier le code]

Le jeu est une démonstration de la technologie DirectIA, le moteur d'intelligence artificielle décisionnelle de MASA Group. Chaque unité possède sa propre expérience et son propre comportement. Les commandants aux ordres du joueur peuvent également revoir leurs tactiques en fonction du joueur et de la façon de mener sa mission.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Conflict Zone
Média Pays Notes
Computer Gaming World US 1.5/5[2]
Gamekult FR 7/10[3]
GameSpot US 44 %[4]
Gen4 FR 13/20[5]
Jeuxvideo.com FR 16/20[6]
Joystick FR 89 %[7]
PC Zone UK 70 %[8]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Ackboo, « Peacemakers », Joystick, no 117,‎ , p. 168-172 (ISSN 1145-4806).
  2. (en) John Fletcher, « Conflict Zone », Computer Gaming World, no 212,‎ , p. 92 (ISSN 0744-6667).
  3. David Le Roux, « Test : Conflict Zone », sur Gamekult, .
  4. (en) Craig Beers, « Conflict Zone Review », sur GameSpot, .
  5. Rémy Goavec, « Zone cérébrale : Conflict Zone », Gen4, no 146,‎ , p. 92-95 (ISSN 1624-1088).
  6. Romendil, « Test : Conflict Zone », sur Jeuxvideo.com, .
  7. Ackboo, « Conflict Zone », Joystick, no 127,‎ , p. 74-79 (ISSN 1145-4806).
  8. (en) Rhianna Pratchett, « Conflict Zone », PC Zone, no 104,‎ , p. 75 (ISSN 0967-8220).

Liens externes[modifier | modifier le code]