Confession de Schleitheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Confession de Schleitheim est une confession de foi anabaptiste publiée en Suisse en 1742.

Origine[modifier | modifier le code]

La Confession de Schleitheim est publiée en 1527 par les frères Suisses, un groupe d’anabaptistes, dont Michael Sattler à Schleitheim [1].

Doctrines[modifier | modifier le code]

Elle comporte 7 articles de foi qui sont [2]:

  1. Baptême. Le baptême est réservé aux croyants adolescents ou adultes (baptême du croyant).
  2. Excommunication. Mise à l'écart du croyant qui a péché. Ceux qui tombent dans le péché devraient être avertis deux fois dans le secret, mais au troisième délit ils devraient être excommunié.
  3. Unité de cœur. Pour la Sainte Cène (comprendre que des exclusions ont précédé la communion)
  4. Séparation d'avec le Mal. Une séparation complète d'avec toutes les institutions politiques et toutes les églises "de la multitude"(catholique et protestante) ; interdiction de faire la guerre.
  5. Pasteurs. Nomination de pasteurs qui peuvent enseigner et conduire l’église.
  6. Interdiction d’user de l'épée, c'est-à-dire de participer à l'institution judiciaire à quelque titre que ce soit (juge, témoin, plaignant).
  7. Interdiction du serment.

Références[modifier | modifier le code]

  1. J. Philip Wogaman, Douglas M. Strong, Readings in Christian Ethics: A Historical Sourcebook, Westminster John Knox Press, UK, 1996, p. 141
  2. Donald B. Kraybill, Concise Encyclopedia of Amish, Brethren, Hutterites, and Mennonites, JHU Press, USA, 2010, p. 184

Liens externes[modifier | modifier le code]