Confession de Dordrecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Confession et pacification de Dordrecht du 21 avril 1632, est un texte de base des « Baptistes que l'on nomme Flamands » contenant 18 articles de foi, avec parfois un ajout des « Frères Suisses » (un article au sujet du Saint-Esprit ajouté vers l'an 1660 par des frères anabaptistes de Suisse et d'Alsace) . Elle peut être considérée comme caractéristique des Mennonites modernes, quoique rédigée largement après le décès de Menno Simmons. C'est une confession de foi très répandue à ce jour parmi les diverses dénominations anabaptistes[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Horsch, Mennonites in Europe, Scottdale, Pennsylvanie, Mennonite Publishing House,‎ , page 263

Lien externe[modifier | modifier le code]