Conférence des étudiants vice-présidents d'université

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conférence nationale des étudiants vice-présidents d’université
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Loi 1901
But Organisation de représentation des étudiants assumant des fonctions de vice-président d’université. Son rôle est essentiellement la mutualisation entre ses membres et la réalisation d’expertises à destination de tous les acteurs de l’enseignement supérieur
Zone d’influence France, enseignement supérieur
Fondation
Fondation groupement de fait depuis la décision de ses fondateurs, réunis le 30 septembre 2001 à Nice ; association loi de 1901 depuis la décision de l'assemblée constitutive du 9 mars 2003 à Aix-en-Provence et la publication au Journal Officiel du 27 septembre 2003
Fondateur Jean-Marc Giaume, Charles-Jacques Martinetti, Stéphane Allies, Guillaume Charent, Fouzia Chebab, Patrick Espinosa, Eric Flitti, Julien Hampe, Sébastien Moulinat, Maximilien Muller, Lambert Nguetsop, Mickaël Ollivier, Cédric Picard, Julien Richard, Germain Robin, Philippe Sommer, François Tavernier, Grégory Tordo, Virginie Thierry et Ludovic Wahnert
Identité
Siège Maison des Initiatives Étudiantes
Président Dorian Colas des Francs
Secrétaire général Jonas Costagliola
Trésorier Hadrien Maury--Casalta
Financement Cotisations par les Universités françaises
Représentativité Nationale
Site web http://www.cevpu.org

La Conférence nationale des Étudiants Vice-Présidents d’Université (CEVPU) est une association loi de 1901 qui réunit les étudiants assumant des fonctions de Vice-Président d’Université française. Originairement constituée comme une simple réunion annuelle de mutualisation, elle est depuis mai 2003 une association de droit privé.

L'actuel Président de la CEVPU est Dorian Colas des Francs, Vice-Président Étudiant de L'Université de Bourgogne.

Histoire[1][modifier | modifier le code]

La Conférence nationale des Étudiants Vice-Présidents d’Université a été fondée à Nice le 30 septembre 2001, lors des IXèmes rencontres nationales des étudiants Vice-Président d’Université (les étudiants assumant des fonctions avaient pris l'habitude de se réunir régulièrement entre eux, pour échanger leurs expériences et leurs projets, depuis plusieurs années). Elle a été durant près de 2 ans un groupement de fait, sous la direction de Jean-Marc Giaume et de son équipe. La CEVPU est devenue une association en droit (association loi de 1901) le 9 mars 2003, à la suite des XIIèmes rencontres, à Aix-en-Provence. Son premier Président fut Charles-Jacques Martinetti, alors Vice-Président Étudiant de l’'Université Aix-Marseille III.

Elle est l’aboutissement de nombreux débats tenus lors des rencontres précédentes, mais elle est aussi et surtout le signe de la prise de conscience progressive de la nécessité d’une telle structure pour asseoir l’action des Vice-Présidents, promouvoir les liens entre eux et favoriser le partage de leurs expériences et compétences respectives.

Initialement désignée comme "Conférence des Vice-Présidents Étudiants d’Université" (C.V.P.E.U.), l'association a modifié ses statuts et pris son nom actuel de Conférence nationale des Étudiants Vice-Présidents d’Université (C.E.V.P.U.), à la suite de la décision de son assemblée générale, le 8 février 2004, à Strasbourg afin de répondre à deux objectifs stratégiques : affirmer clairement son caractère de structure nationale et affirmer l'importance du rôle des étudiants assumant les fonctions de Vice-Président d'Université en n'encouragent pas l'usage du terme de « Vice-Président Étudiant » (V.P.E.), alors galvaudé dans certaines universités au point de laisser penser qu'il existait une catégorie de Vice-Présidents différents des autres. Néanmoins c'est le nom aujourd'hui retenu par la Loi relative aux libertés et responsabilités des universités.

Objectifs[modifier | modifier le code]

La CEVPU est une structure de mutualisation et d’expertise au service de tous les acteurs de l’enseignement supérieur.

Accroître la participation des étudiants à la gouvernance de leur établissement d’enseignement supérieur est l’autre mission que s’est confiée la CEVPU. Pour y arriver, elle propose des conseils pour la mise en place et le développement de vice-présidences confiées à des étudiants dans le cadre d’une cogestion citoyenne des universités. Elle peut à ce titre se prononcer officiellement sur les sujets relatifs aux domaines de compétences des vice-présidents (par exemple : la vie étudiante)[2].

Organisation interne[modifier | modifier le code]

L’Assemblée Générale estivale de la CEVPU désigne tous les ans un Président et une Commission Permanente. Le Président de la CEVPU fait figure de « porte-parole » des vice-présidences des Universités françaises confiées à des étudiants. Le Président de la CEVPU est élu pour un an renouvelable une fois.

La Commission Permanente, conseil d'administration de l'association, est composée d'un maximum de 15 personnes, qui occupent les postes de :


1) parmi le bureau

La Commission Permanente se réunit tous les mois au siège social de l'association. Elle décide des actions de l’association dans le cadre de la politique générale définie par l’Assemblée Générale.

La conférence se réunit usuellement trois fois par an lors de « Rencontres Nationales ». Le reste de l’année, elle se réunit par secteur géographique.

Association indépendante de toute organisation étudiante représentative, la CEVPU et sa Commission Permanente sont composées de membres reflétant la diversité du mouvement étudiant. Chaque génération d'étudiants Vice-Présidents dirige l'association dans cet esprit. Constitué des membres des deux précédentes Commissions Permanentes, le Conseil de Surveillance de la CEVPU est le garant du respect des statuts. Chaque année, le Président du Conseil de Surveillance fait un rapport moral sur le bon fonctionnement de l’association dans l’esprit desdits statuts. Il participe, avec voix consultative, aux réunions de la Commission Permanente. Il s'agit depuis le renouvellement de la Commission Permanente, de Clotilde Hoppe (Institut d'études politiques de Paris).

Moyens[modifier | modifier le code]

Conformément à ses statuts, les moyens de fonctionnement de la CEVPU sont de plusieurs types :

  • les cotisations payées par les Universités françaises adhérentes. Presque toutes les Universités françaises sont adhérentes et payent chacune la somme de 300 euros par an[3]
  • les subventions
  • les dons

La conférence est actuellement installée à la Maison des Initiatives Étudiantes, à Paris.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Honorariat[modifier | modifier le code]

Au cours des années, certains membres de la CEVPU ont été distingués au rang de membre d'honneur ou de Président d’honneur :

Liste des présidents d’honneurs[modifier | modifier le code]

Liste des membres d’honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]