Conférence (poire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conférence (homonymie).
Poires Conférence.

La Conférence est un cultivar de poire d'automne qui doit son nom au fait qu'elle remporta le premier prix à la conférence nationale britannique de la poire à Londres en 1895.

Origine[modifier | modifier le code]

La variété a été obtenue en 1884, d'un semis de hasard du cultivar Léon Leclerc de Laval. C'est une obtention de Thomas River de Sawbridgeworth, (Angleterre). Son baptême remonte à 1895, à la suite de la conférence nationale britannique de la poire qui s'est tenue à Londres, cette année-là[1].

Fruit description[modifier | modifier le code]

La poire Conférence est une poire à couteau allongée en forme de bouteille, de taille moyenne.

Le fruit, à l'épiderme épais, est de couleur vert-brun, devenant jaune pâle à maturité. La chair est blanche, mais passe au jaune pâle lorsque la poire est mûre. De saveur très fine et douce, la Conférence est succulente et fond dans la bouche. La partie brune est appelée russet ou russeting, elle est plus ou moins importante en fonction des conditions météo.

Récolte[modifier | modifier le code]

Elle se pratique du 20 septembre au 10 octobre, avec des différences dues aux situations plus ou moins nordiques.

Maturité[modifier | modifier le code]

Elle est atteinte du 15 octobre au 10 novembre.

Culture[modifier | modifier le code]

Cette variété de poirier est reconnue pour sa grosse fructification que l’on peut déguster jusqu’en janvier si on la conserve au frais dans un réfrigérateur ou une cave aérée. On retrouve ce poirier à peu près partout en France grâce à son adaptation facile mais il trouve une place privilégiée sur des terrains pas trop calcaires, ensoleillés, riches et frais. C’est un arbre fruitier particulièrement résistant, surtout face à la tavelure.

Cette variété développe facilement des fruits parthénocarpiques, ce qui permet d'obtenir une production même lorsque le gel de printemps, par exemple, a détruit les ovules de la fleur.

Pour greffer les poiriers, on peut utiliser comme porte-greffe un cognassier de Provence.

La production sera favorisée par la présence de variétés pollinisatrices telle la poire 'Bon-Chrétien Williams'.

Poire Conférence IGP Savoie.

Bassin de production[modifier | modifier le code]

En France, les bassins de production de cette variété sont surtout dans le nord (Loire, Nord, Picardie) et dans les Alpes (les Savoie et un peu les Alpes du Sud). Il existe une très forte concurrence au niveau de la production européenne principalement des pays frontaliers (dans l'ordre : Hollande, Belgique, Espagne et Italie).

Les qualités gustatives des "Conférences" cultivées en Savoie, ont été reconnues en 1996 par une IGP (Indication géographique protégée), c'est en 2012 la seule IGP obtenue par une poire en France.

Variétés[modifier | modifier le code]

  • Conférence bronzée.
  • Conférence X doyenné de Mouchy.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Mas, Le verger, 1865 à 1875[2].
  • H. Kessler : « Pomologie illustrée », Imprimeries de la Fédération S.A, Berne, 1949, fiche de la Conférence, p. 98.
  • De Liron d'Airoles[3], Les poiriers les plus précieux.
  • Alexandre Bivort, Annales de pomologie belge, 1859.
  • André Leroy, Dictionnaire de pomologie, Poires, tome 1.
  • Alphonse Mas, Poires d'Automne, 1867.
  • Barthélemy Charles Joseph Dumortier et M. W. Brown, Pomone Tournaisienne : Société Royale D'Horticulture et d'Agriculture de Tournay, Tournai, Casterman (Vve H.), , 251 p. (lire en ligne), p. 1-251
  • Société pomologique de France, Le verger français, catalogue descriptif des fruits adoptés par le congrès pomologique, tome 1[4], impr. B.Arnaud, Lyon-Paris, 1947, 576 pp., avec schémas et photos en N&B, tome 2[5], Extraits inédits[6].
  • Masseron et Trillot au CTIFL, Le Poirier, (1993), 224 pages.
  • Charles Baltet, Les Bonnes poires, (1859), 272 pages.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) Agreste - Ministère de l'agriculture. Informations sur la production en France.
  • (fr) Conference Peer - Le site de la Conférence.
  • (fr) INAO - IGP SAVOIE, enregistrement auprès de l'INAO.
  • (fr) Syndicat - Site internet du syndicat des fruits de Savoie.


Notes et références[modifier | modifier le code]