Conférence épiscopale allemande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Conférence épiscopale allemande
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Coordonnées
Organisation
Direction
Site web

La Conférence épiscopale allemande (en allemand : Deutsche Bischofskonferenz, abrégé DBK) est une conférence épiscopale de l’Église catholique qui réunit les ordinaires des diocèses catholiques romains d’Allemagne. Les membres incluent les évêques diocésains, les coadjuteurs, les administrateurs diocésains et les évêques auxiliaires.

La conférence est représentée à la Commission des épiscopats de l’Union européenne (COMECE)[1]. Son président participe également au Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE), avec une petite quarantaine d’autres membres[2].

Georg Bätzing, évêque de Limbourg, est élu le président de la conférence, par l’assemblée plénière de l’épiscopat réunie à Mayence[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Première rencontre[modifier | modifier le code]

Une première rencontre des évêques allemands a lieu à Wurtzbourg en 1848, du au [4]. Elle ne débouche pas cependant sur la création d’une « conférence épiscopale »[4] (le terme étant défini bien après), même si les évêques de certaines régions organisent ensuite des réunions régulières — en Bavière et autour de Cologne notamment[4].

Création officielle[modifier | modifier le code]

La conférence épiscopale est établie en 1867, à Fulda ; sa première réunion a lieu du au de l’année[4]. Elle se voulait une réunion des évêques de langue allemande, mais les évêques autrichiens ont dû rester à l’écart pour des raisons politique[4]. Elle reçoit le l’approbation du pape Pie IX — chose que n’avait pas reçu la réunion de 1848[4].

Réunions suivantes[modifier | modifier le code]

Il est prévu au début de réunir les évêques tous les deux ans[4], et la réunion suivante a lieu du au [4]. Une majorité des réunions a lieu à Fulda, mais certaines se tiennent ailleurs[4]. Aucune réunion n’a lieu de 1875 à 1880 en raison du Kulturkampf[4]. Les évêques de Bavière se réunissent cependant indépendamment, dans la Conférence épiscopale de Freising (de)[4].

Statuts officiels[modifier | modifier le code]

À la suite du décret Christus Dominus de 1965 qui définit ce qu’est une conférence épiscopale, des status sont votés et approuvés le [4]. Les évêques de la République démocratique allemande sont cependant empêchés de participer aux réunions, et ils fondent alors la Conférence épiscopale de Berlin (de)[4] ; elle est refusionnée en 1990 après la Réunification allemande[4].

Présidents[modifier | modifier le code]

Conférence de Fulda[modifier | modifier le code]

Les conférences de 1931 et 1932 interdisent aux catholiques d’adhérer au parti national-socialiste. En revanche, la conférence de 1933 qui se tient quelques jours après le vote de la loi des pleins pouvoirs, lève cette interdiction.

Conférence des évêques allemands[modifier | modifier le code]

Sanctuaires[modifier | modifier le code]

La conférence épiscopale a désigné un sanctuaire national[6], le sanctuaire Notre-Dame d’Altötting[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. COMECE Annual Report 2020 [« Rapport annuel 2020 de la COMECE »], Commission des épiscopats de l’Union européenne, (lire en ligne [PDF]), p. 38-39.
  2. (en) « Members » [« Membres »], sur ccee.eu, site du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (consulté le ).
  3. a et b « Allemagne: l’évêque de Limbourg élu à la tête de la conférence épisopale », sur www.vaticannews.va,
  4. a b c d e f g h i j k l m et n (de) « Geschichte der Deutschen Bischofskonferenz » [« Historique de la Conférence épiscopale allemande »], sur dbk.de (consulté le ).
  5. Le cardinal Reinhard Marx élu président de l’épiscopat allemand La Croix Online, 12 mars 2014
  6. (en) Gabriel Chow, « National Shrines: Germany (1) » [« Sanctuaires nationaux : Allemagne (1) »], sur gcatholic.org (consulté le ).
  7. (en) Gabriel Chow, « National Shrine of Our Lady of Altötting » [« Sanctuaire national Notre-Dame d’Altötting »], sur gcatholic.org (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]