Confédération générale des entreprises du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.
Confédération générale des entreprises du Maroc
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Organisation patronale
Zone d’influence Drapeau du Maroc Maroc
Fondation
Fondation
Identité
Siège Casablanca
Président Drapeau : Maroc Salaheddine Mezouar
Slogan Inclusion, compétitivité, croissance
Site web www.cgem.ma

Notes

www.cgem.ma

La Confédération générale des entreprises du Maroc (en arabe : الإتحاد العام لمقاولات المغرب), est une association privée regroupant les entrepreneurs du Maroc. Elle est le représentant du secteur privé auprès des pouvoirs publics et des institutionnels. Elle s’exprime au nom de ses 33 000 membres directs et affiliés et veille à assurer un environnement économique favorable pour le développement des entreprises.

Depuis sa création en 1947 et jusqu'aux années 1960, la CGEM restait l'apanage des patrons européens, tandis que le patronat marocain s'était organisé depuis les années 1930, autour du GIM, groupement des industriels du Maroc. À partir de la fin des années 1960, et pour mieux défendre les intérêts de l'entreprise, la CGEM et le GIM ont fusionné sous la présidence de Mohamed Amor.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) assure la représentation et la promotion des entreprises membres agissant dans différents secteurs et de différentes tailles. Les actions de la CGEM sont fondées sur la crédibilité, l’efficacité et la solidarité envers ses membres.

La CGEM défend les intérêts des entreprises marocaines auprès des pouvoirs publics et des pouvoirs sociaux. Son but est d’agir en faveur d’un environnement prospère et optimal pour l’économie marocaine à travers la promotion de l’initiative privée.

Anciennes appellations[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, la CGEM a changé plusieurs fois de nom :

  • Depuis 1995 : Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).
  •  : Confédération Générale Économique Marocaine (CGEM) ;
  •  : Confédération Générale Interprofessionnelle Économique et Sociale (CGIES) (fin du protectorat français) ;
  •  : Confédération Générale du Patronat au Maroc (CGPM)

Mission[modifier | modifier le code]

  • Défendre les intérêts des entreprises du secteur privé vis-à-vis des pouvoirs publics et des partenaires sociaux ;
  • Être une force de propositions et participer activement au débat public au sujet des questions économiques et sociales ;
  • Contribuer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises ;
  • Encourager l’entrepreneuriat et la liberté économique ;
  • Aider les entreprises marocaines à développer leur activité sur le plan national aussi bien qu’international ;
  • Valoriser le rôle de l’entreprise auprès de l’opinion publique en tant que créateur de richesses et contributeur au développement économique et social ;
  • Œuvrer à une meilleure répartition territoriale du développement économique en soutenant la création d’écosystèmes régionaux.

Groupe CGEM à la chambre des conseillers[modifier | modifier le code]

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) dispose depuis, le mois d’octobre 2015, d’un Groupe parlementaire à la Chambre des Conseillers. Composé de huit Conseillers, le « Groupe CGEM » travaille avec l’ensemble des composantes de la Chambre des conseillers dans l’objectif de défendre le développement de l’entreprise marocaine, conformément à la ligne de conduite que la Confédération s’est fixée. Résolue à apporter une contribution active à la vie législative du Maroc et à faire entendre la voix de l’entreprise marocaine au sein du Parlement, la CGEM, via son groupe parlementaire, participe activement à la gouvernance et aux travaux des Commissions permanentes de la Chambre des Conseillers. Le « Groupe CGEM » à la Chambre des Conseillers est composé de 8 Conseillers, tous, Sans Appartenance Politique (SAP).

À rappeler qu’à fin juillet 2015, la CGEM avait été consacrée « Organisation professionnelle des employeurs la plus représentative ». Cette représentativité s’est illustrée lors du scrutin organisé par la CGEM le 9 septembre 2015 à travers la mobilisation des grands groupes et des PME, dans l’ensemble des régions du Royaume

Présidents[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Depuis le 22 mai 2018 : Salaheddine Mezouar[1]
  • Miriem Bensaleh-Chaqroun[2] : mai 2012-mai 2018[3]
  • Mohamed Horani : juin 2009-mai 2012[4]
  • Moulay Hafid Elalamy : juin 2006-mai 2009
  • Hassan Chami : juin 2000-juin 2006
  • Abderrahim Lahjouji : juillet 1994-juin 2000
  • Abderrahman Bennani Smires[5] : juillet 1988-juin 1994
  • Bensalem Guessouss : juillet 1985-juin 1988
  • Farouk Benbrahim (par intérim) : décembre 1984-juillet 1985
  • Mohamed Drissi Kaitouni (décédé en décembre 1984) : juillet 1984-décembre 1984
  • Mohamed Amor : octobre 1969-juillet 1984
  • Après 1969 nous avons assisté à la marocanisation de la CGEM avec notamment l’intégration du groupement des industriels du Maroc (GIM) en 1969. Le GIM présidé par M. Abderrahmane BENNANI SMIRES représentait le patronat de souche marocaine. L'unification du patronat du Maroc, renforce la CGEM.
  • Robert Savin (réélu le 24 juin 1968) : 1967-1969
  • Jean Imberti : 1966-1967
  • George Nestrenko (réélu le 11 mai 1964) : 1963-1965
  • Lorrain Cruse (réélu le 19 avril 1960, le 17 avril 1961 et le 24 mai 1962) : 1959-1962
  • Marcel Conchon (réélu le 5 avril 1956, le 25 mars 1957 et le 16 juin 1958) : 1955-1959

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Salaheddine Mezouar élu président de la CGEM », sur Telquel (consulté le 23 mai 2018)
  2. « ÉLECTION: La boss des boss rempile », sur Al Huffington Post (consulté le 2 février 2016)
  3. « Miriem Bensalah Chaqroun à  la tête de la CGEM pour un mandat de 3 ans (2012-2015) », sur Lavieeco (consulté le 2 février 2016)
  4. leconomiste.com, « Elections CGEM: Horani sans surprise - Leconomiste.com », sur www.lecomoniste.com (consulté le 2 février 2016)
  5. leconomiste.com, « CGEM: Cinq présidents pour une seule élection! - Leconomiste.com », sur www.lecomoniste.com (consulté le 2 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2012-2015 : Trois ans au service de l'entreprise - Miriem Bensalah Chaqroun /Salah-Eddine Kadmiri
  • « La Confédération des entreprises marocaines fédère plus de 2 000 entreprises. Incursion dans ce microcosme complexe formé de fédérations, de commissions et de divers groupements », Aujourd'hui le Maroc, no 890,‎ (lire en ligne)
  • Catusse, Myriam. Le temps des entrepreneurs?: Politique et transformations du capitalisme au Maroc. Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2014.

Lien externe[modifier | modifier le code]