Confédération européenne des vignerons indépendants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CEVIlogo3.jpg

La Confédération Européenne des Vignerons Indépendants (CEVI) est une organisation professionnelle européenne, active dans la filière viticole.

Historique[modifier | modifier le code]

Des associations locales puis nationales de vignerons indépendants se sont créées en France et en Europe, au cours du XXe siècle, en réaction aux évolutions politiques et économiques auxquelles étaient confrontés les vignerons indépendants. Si les contextes étaient différents, les objectifs qui ont présidé à la création de ces associations étaient les mêmes : assurer la défense et représenter le métier de vigneron indépendant et ses spécificités, au sein du secteur viticole ; et vis-à-vis des autres organisations professionnelles, des pouvoirs publics et des consommateurs. Dans la même logique, la CEVI a été créée le 4 décembre 2002, à Bordeaux, à l'initiative des Vignerons Indépendants de France, de la FENAVI (Fédération Nationale des Vignerons Indépendants du Portugal) et de l'ASVEI (Association Suisse des Vignerons Encaveurs Indépendants)[réf. souhaitée].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

La CEVI rassemble les vignerons indépendants de ses neuf fédérations adhérentes :

  • Vignerons Indépendants de France (VIF)
  • Association Suisse des Vignerons Encaveurs Indépendants (ASVEI)
  • Fédération Nationale des Vignerons Indépendants du Portugal (FENAVI)
  • Organisation Professionnelle des Vignerons Indépendants de la Moselle Luxembourgeoise (OPVI)
  • Association Hongroise des Vignerons Indépendants (Vindependent)
  • Bodegas Familiares de Rioja
  • Family Estate Slovenia
  • Fédération Italienne des Vignerons Indépendants (FIVI)
  • Vignerons Indépendants du Québec (VIQ)
  • Association des Vignerons de Wallonie et la Belgische Wijnbouwers en Belgique[1]

Organes[modifier | modifier le code]

Les organes de la CEVI sont composés de vignerons indépendants, représentants de leurs fédérations nationales :

  • Assemblée Générale
  • Conseil d'Administration
  • Bureau

Présidence[modifier | modifier le code]

Xavier de Volontat (France) a été Président de la CEVI de 2002 à 2011. Thomas Montagne (France) a été élu à sa succession le 20 avril 2011[2], pour un mandat de deux ans renouvelable.

Missions[modifier | modifier le code]

L'objectif général de la CEVI est de défendre et de promouvoir le métier de vigneron indépendant dans un cadre européen et international dans tous les domaines.

  • Au niveau réglementaire, la CEVI mène des actions de lobbying sur les dossiers touchant les vignerons indépendants : par exemple, la réforme de l'Organisation Commune du Marché du Vin, la réforme de la Politique agricole commune, l'étiquetage[3], la simplification des ventes à distance, les pratiques œnologiques, la promotion de la consommation modérée[4], etc.
  • Au niveau économique, la CEVI propose à ses membres des outils rendant possible une approche collective avec des logiques entrepreneuriales individuelles. Par exemple, la CEVI propose à ses membres un programme de placement en stage pour les jeunes vignerons (programme Mowine[5]) et participe à des projets européens de recherche et d'innovation (projet Winenvironment)[6].

Les vignerons indépendants[modifier | modifier le code]

Définition du métier de vigneron indépendant[modifier | modifier le code]

Le terme de vigneron indépendant désigne la profession de celui qui cultive sa vigne, récolte son raisin, vinifie son vin et le commercialise directement. Le vigneron indépendant est un chef d'entreprise, à la tête d'une exploitation viticole, le plus souvent familiale. Ce métier spécifique existe dans tous les pays viticoles, mais il est parfois désigné par un terme différent. En Espagne par exemple, on utilise le terme de « bodega familiar ». En Suisse, on parle de « vigneron encaveur » ; l'encavage désignant l'activité du vigneron indépendant. La CEVI rassemble ces différentes désignations derrière une même définition : « le vigneron indépendant, l'Homme par qui le Terroir se fait vin ».

Poids des vignerons indépendants[modifier | modifier le code]

Les vignerons indépendants occupent une place importante au sein du secteur viticole européen, tant du point de vue de la superficie que de la production. En France, en 2010, les 6 000 vignerons indépendants membres de Vignerons Indépendants de France occupaient 124 500 hectares et ont produit 5,8 millions d'hectolitres. 64,5 % de ces volumes sont des vins à AOC[7]. Les vignerons indépendants ont aussi un impact important sur la zone rurale dans laquelle ils sont implantés, particulièrement du point de vue de l'emploi et du tourisme. Le secteur viticole rémunère 250 000 emplois directs et indirects, dont 142 051 équivalents temps plein employés par les exploitations viticoles[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Belgique Rejoint le club », vigneron indépendant, no 62,‎ .
  2. Voir par exemple l'article du média en ligne Agrisalon, du 4 mai 2011, sur l'élection de Thomas Montagne [1]
  3. Voir par exemple l'article du journal La France Agricole du 1er mars 2010 [2]
  4. Voir par exemple l'article du média européen Euractiv, du 20 mars 2008[3]
  5. Voir par exemple l'article publié dans le média Vitinet le 3 décembre 2010 sur le programme Mowine[4]
  6. Voir la fiche descriptive du projet sur le site de l'Agence exécutive pour la compétitivité et l'innovation de l'Union Européenne (EACI)[5]
  7. Chiffres issus de l'Observatoire National des Vignerons Indépendants (2011)
  8. FranceAgriMer, Faits et Chiffres 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]