Conclave de 1700

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conclave de 1700
Armoiries pontificales de Clément XI.
Dates et lieu
Début du conclave
Fin du conclave
Lieu du vote Palais apostolique (État pontifical)
Élection
Nombre de cardinaux 66
Nombre de votants 57
Personnages clefs
Camerlingue Giambattista Spinola
Doyen Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne
Cardinal protodiacre Carlo Barberini
Pape élu
Nom du cardinal élu Gianfrancesco Albani
Nom de pape Clément XI
Listes des papes : chronologique · alphabétique

Le conclave de 1700 est un conclave réuni à la suite du décès du pape Innocent XII qui s'acheva par l'élection de Clément XI.

Contexte[modifier | modifier le code]

Un des derniers actes d'Innocent XII avait été lié à la crise de la succession espagnole. En pleine agonie, sans enfant, Charles II Habsbourg avait demandé à Innocent de faire savoir qu'il souhaitait faire héritier de son trône Philippe d'Anjou, petit fils de Louis XIV, en raison des liens généalogiques entre les deux souverains. Un autre prétendant, (l'Empereur d'Autriche Léopold Ier) allait ainsi être écarté. Cela provoqua l'inquiétude générale: Philippe sur le trône d'Espagne, c'était une menace de déséquilibre pour tous les autres Royaumes et cela ne pouvait que conduire à une Guerre de succession d'Espagne.

Dans ces conditions, le conclave était sous la menace d'un blocage entre les partisans de la France et ceux de l'Empire.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Clément XI

Les cardinaux votants

Premiers jours[modifier | modifier le code]

Le conclave s'ouvrit le 9 octobre, et Galeazzo Marescotti l'ancien nonce en Autriche, Pologne et Espagne faisait figure de favori, mais se heurta au veto français. Dès lors, les autres candidats en vue, Carlo Barberini, Leandro Colloredo, Bandino Panciatici, Giovanni Battista Spinola, Marcello Durazzo, Jacopo Antonio Morigia et Nicolò Acciaioli s'opposèrent dans un conclave de plus d'un mois.

Factions Française et Imperiale[modifier | modifier le code]

Élection[modifier | modifier le code]

Pendant la nuit du 19 au 20 novembre 1700, on apprit à Rome la mort de Charles II. Cela causa un changement soudain d'état d'esprit. Devant la menace de guerre, les factions cessèrent de s'opposer, et trouvèrent, presque à l'unanimité, un compromis sur le nom du cardinal Giovanni Francesco Albani. Cardinal depuis dix ans, sans être prêtre, Albani était, en effet, un fin diplomate, rusé, plein de sang-froid. Son élection fut accompagnée de son ordination sacerdotale, puis de sa première messe, avant qu'il ne soit proclamé. Une fois élu avec les deux-tiers des voix, il fut ordonné évêque et choisit de s'appeler Clément XI.

Reprise dans la fiction[modifier | modifier le code]

Le conclave de 1700 forme l'arrière plan du roman de 2006 Secretum (Rita Monaldi (en) et Francesco Sorti (en)).

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gregorio Leti: Histoire des conclaves depuis Clément V jusqu'à présent, Volume 2, Kolonia 1703
  • Ludwig von Pastor: History of the Popes. T. 33. London: 1941.
  • Remigius Ritzler: Hierarchia Catholica. T. V. Münster: 1952.

Liens externes[modifier | modifier le code]