Concessions du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Borne délimitant à l'origine les concessions de Liévin et de Vimy-Fresnoy, aujourd'hui installée à Vimy près d'une ancienne fosse.

Les concessions du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais représentent la division des zones d'exploitation houillère du Nord-Pas-de-Calais en étendues superficielles attribuées à diverses compagnies minières. La première concession est accordée avant même que la houille ne soit découverte le 3 février 1720 à la fosse Jeanne Colard de Fresnes-sur-Escaut par la Société Desaubois. Ces premières concessions sont très vaste, mais la loi du 28 juillet 1791 qui prescrit que « toute exploitation actuellement et régulièrement existante obtient cinquante ans de durée à partir de 1791, mais est restreinte à six lieux carrées », entraîne une réduction de la surface des concessions appartenant aux compagnies minières d'Anzin et d'Aniche, source de nombreuses contestations.

La première période de cherté des houilles, liée à la révolution industrielle des années 1830 et 1840, entraîne la création d'un grand nombre de sociétés de recherches dans le Nord, dont certaines parviennent à obtenir des concessions. Les années 1850 et 1860 sont marquées par les découvertes des prolongements du bassin minier du Nord vers le Pas-de-Calais, les terrains renfermant le charbon sont assez vite attribués, malgré un assez grand nombre de conflits, et les concessions existantes sont pour la plupart étendues. Pendant ce temps, l'exploitation du bassin du Boulonnais se poursuit de manière plus ou moins régulière, sans toutefois se développer. La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle sont marqués par de petites sociétés qui viennent s'implanter au nord et au sud des concessions existantes, mais à l'exception de la Compagnie des mines de Drocourt, les sociétés implantées n'atteignent pas une grande taille, tandis que certaines sont éphémères, et que d'autres finissent rachetées. Certaines compagnies récemment arrivées ont dû creuser des puits parfois profond de plus d'un kilomètre.

Après la Seconde Guerre mondiale, les compagnies ont été nationalisées, et les concessions sont devenues la propriété de Charbonnages de France. L'exploitation se fait alors en groupes. Ainsi, une concession peut être exploitée par plusieurs groupes, et un groupe peut exploiter plusieurs concessions.

La dernière gaillette de charbon remonte le 21 décembre 1990 de la fosse no 9 - 9 bis des mines de Dourges à Oignies, une des fosses de service du siège de concentration no 10 du Groupe d'Oignies. Charbonnages de France renonce à la plupart de ses concessions au milieu des années 2000. Cette procédure a notamment pour effet la matérialisation des têtes des puits.

Historique[modifier | modifier le code]

Carte représentant les concessions du bassin minier hors Boulonnais, avec les fosses qui y ont été creusées.

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, à l'exclusion du Boulonnais, s'étend dans la direction du sud-est au nord-ouest, de la frontière de la Belgique jusqu'à la hauteur d'Aire-sur-la-Lys[LB 1]. Sa largeur est comprise entre huit et douze kilomètres de Quiévrechain jusqu'à Béthune, et à partir de cette localité, elle se réduit à quatre kilomètres et va en diminuant de plus en plus jusqu'à Auchy-les-Mines et Enquin-les-Mines, où elle n'est plus que d'environ un kilomètre[LB 1].

En 1875, dans son ouvrage Nouvelle carte des bassins houillers du Nord et du Pas-de-Calais, Émile Vuillemin, directeur de la Compagnie des mines d'Aniche et ingénieur, indique que cette zone comprend trente-huit concessions, qui représentent une superficie totale de 109 183 hectares[LB 1]. La surface de ces concessions est très variable, et est comprise entre 110 hectares[D 1] pour Escautpont, et 11 850 hectares pour les concessions d'Anzin et d'Aniche. Toutefois, la surface moyenne de ces concessions est de 2 873 hectares. Plusieurs concessions peuvent appartenir à la même compagnie[LB 1] : la Compagnie des mines d'Anzin en possède huit, d'une superficie totale de 28 053 hectares[LB 2], la Compagnie de Fresnes-Midi trois, de 1 546 hectares, la Compagnie des mines de Lens deux, de 6 939 hectares, enfin la Compagnie des mines de Ferfay en possède deux, représantant une superficie de 1 206 hectares[LB 2]. Les concessions de la Compagnie d'Hardinghen comprennent une superficie de 3 431 hectares[LB 2].

En 1946, après la Nationalisation, les concessions appartiennent à Charbonnages de France et sont exploitées par les différents groupes, puis par les unités de production, les secteurs, et enfin par les sièges des dernières concentrations subsistantes[1]. Charbonnages de France renonce à la plupart de ses diverses concessions au milieu des années 2000, et en profite pour matérialiser les têtes de puits[2].

Liste des concessions[modifier | modifier le code]

Liste des concessions du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais[LB 3]
Noms des
concessions
Compagnies propriétaires
Groupes exploitants
Superficie
(en hectares)
Dates des titres qui ont
institué ces concessions
Arrêté acceptant
la renonciation
Fresnes S Desaubois
S Desandrouin-Taffin
Cie d'Anzin
Gpe de Valenciennes
2 073 8 mai 1717[D 2]
9 juillet 1720[D 2]
16 mars 1756[D 3]
1er mai 1759[D 4],[note 1]
9 juillet 1782
29 ventôse an VII[D 4],[D 5],[note 2]
15 janvier 2007[3]
Anzin S Desaubois
S Desandrouin-Taffin
Cie d'Anzin
Gpe de Valenciennes
11 851 8 mai 1717[D 2]
9 juillet 1720[D 2]
29 mars 1735[D 6],[note 3]
1er mai 1759[D 4],[note 1]
9 juillet 1782
29 ventôse an VII[D 4],[D 5],[note 2]
15 janvier 2007[4]
Vieux-Condé S Desandrouin-Cordier
Cie d'Anzin
Gpe de Valenciennes
3 962 14 octobre 1749[D 7]
21 avril 1751[D 7]
29 ventôse an VII[D 4],[D 5],[note 2]
1855
25 septembre 2007[5]
Raismes S de Raismes
Cie d'Anzin
Gpe de Valenciennes
4 819 13 décembre 1754[D 3]
1er mai 1759[D 4],[note 1]
9 ventôse an VII[D 4],[D 5],[note 2]
20 avril 2007[6]
Saint-Saulve Cie d'Anzin
Gpe de Valenciennes
2 200 1770
1810
1834
22 novembre 2006[7]
Aniche Cie d'Aniche
Gpe de Douai
11 850 10 mars 1774[D 8]
6 août 1779[D 8]
1784
6 prairial an IV[note 4]
22 novembre 2006[8]
Hardinghen Différentes sociétés
Cie de Réty, Ferques et Hardinghen
3 431 31 décembre 1793[E 1]
confirmée le 10 décembre 1800[E 1],[note 5]
20 avril 2007[9]
Denain Cie d'Anzin
Gpe de Valenciennes
1 344 5 juin 1831[D 9] 17 février 2006[10]
Douchy Cie de Douchy
Gpe de Valenciennes
3 419 12 février 1832[D 10],[D 11] 23 juin 2006[11]
Odomez Cie d'Anzin 316 6 octobre 1832[D 9],[D 12] 21 mars 2007[12]
Bruille Cie de Bruille[D 12] 403 6 octobre 1832[D 12] 15 mai 2006[13]
Crespin Cie de Crespin
Gpe de Valenciennes
2 842 27 mai 1836[D 13] 21 juillet 2004[14]
Château-l'Abbaye Cie de Bruille[D 12] 916 17[LB 3] ou 19[D 12] août 1836 28 septembre 2006[15]
Marly Cie de Marly 3 313 8 décembre 1836[D 13] 22 mars 2005[16]
Ferques S de Ferques 1 364 27 janvier 1837[E 1] 20 avril 2007[17]
Hasnon Cie d'Hasnon
Cie d'Anzin
1 488 23 janvier 1840[D 14] 26 janvier 2006[18]
Azincourt Cie d'Azincourt 2 182 29 décembre 1840[D 15]
15 février 1860[A 1],[D 16]
28 septembre 2006[19]
Fiennes S de Fiennes 431 29 décembre 1840[E 1] ?
Escautpont Cie de Thivencelle[note 6]
Gpe de Valenciennes
110[D 1] 10 septembre 1841[D 1] 22 novembre 2006[20]
Thivencelle Cie de Thivencelle
Gpe de Valenciennes
981 10 septembre 1841[D 1]
20 juin 1842[D 11]
21 mars 2007[21]
Saint-Aybert Cie de Thivencelle
Gpe de Valenciennes
455 10 septembre 1841[D 1] 28 septembre 2006[22]
Vicoigne Cie de Vicoigne
Gpe de Valenciennes
1 320 12 septembre 1841[D 15] 26 janvier 2006[23]
Escarpelle Cie de l'Escarpelle
Gpe de Douai
4 721 29 septembre[LB 3],[D 11] ou
27 novembre[D 17],[C 1] 1850
12 juillet 2006[24]
Dourges Cie de Dourges
Gpes d'Hénin-Liétard et d'Oignies
Gpe Centre
3 787 5 août 1852[E 1],[C 2] 24 novembre 2005[25]
Courrières Cie de Courrières
Gpe d'Hénin-Liétard
Gpe Centre
5 460 5 août 1852
27 août 1854
25 juillet 1874[E 1],[C 3]
24 octobre 2006[26]
Lens Cie de Lens
Gpe de Lens
Gpe de Lens-Liévin
Gpe de Lens-Liévin-Béthune
6 239 15 janvier 1853
27 août 1854
15 septembre 1862[E 1],[C 4]
26 janvier 2007[27]
Bully-Grenay Cie de Béthune
Gpe de Béthune
Gpe de Lens-Liévin-Béthune
6 352[E 1] 15 janvier 1853
21 juin 1877[E 1],[C 5]
2 juillet 2007[28]
Nœux Cie de Vicoigne-Nœux
Gpe de Béthune
Gpe de Lens-Liévin-Béthune
7 979[C 6] ou
8 028[LB 3]
15 janvier 1853
30 décembre 1857[E 1]
2 juillet 2007[29]
Bruay Cie de Bruay
Gpe de Bruay
Gpe d'Auchel-Bruay
3 809 29 décembre 1855[E 1],[C 7] 22 octobre 2007[30]
Marles Cie de Marles
Gpe d'Auchel
Gpe d'Auchel-Bruay
2 990 29 décembre 1855[E 1],[C 8] 25 septembre 2007[31]
Ferfay Cie de Ferfay
Cie de Marles
Gpe d'Auchel
1 700[E 1] 29 décembre 1855[C 9]
26 juin 1883[E 1]
25 septembre 2007[32]
Auchy-au-Bois Cie d'Auchy-au-Bois
Cie de Ligny-lès-Aire
Gpe d'Auchel
2 931[E 1] 29 décembre 1855
22 avril 1863
11 avril 1878[E 1],[C 10]
13 juillet 2005[33]
Vendin Cie de Vendin
Cie de Vendin-lez-Béthune
1 166 6 mai 1857[D 18] ?
Fléchinelle Cie de la Lys-Supérieure
Cie de Ligny-lès-Aire
Gpe d'Auchel
533[C 11] ou 542[LB 3] 31 août 1858
16 juillet 1863[E 1]
7 février 2005[34]
Ostricourt Cie d'Ostricourt
Gpe d'Oignies
Gpe Centre
2 300 19 décembre 1860[D 19] 17 février 2006[35]
Carvin Cie de Carvin
Gpe d'Oignies
Gpe Centre
1 150 19 décembre 1860[D 20] 15 mai 2006[36]
Meurchin Cie de Meurchin
Cie de Lens
Gpe de Lens
Gpe de Lens-Liévin
Gpe de Lens-Liévin-Béthune
1 763 19 décembre 1860[D 21]
18 mars 1863[AM 1],[AM 2]
22 novembre 2006[37]
Annœullin S de Don
S d'Annœullin-Divion
920 19 décembre 1860[D 22] ?
Liévin Cie de Liévin
Gpe de Liévin
Gpe de Lens-Liévin
Gpe de Lens-Liévin-Béthune
2 981[D 23] 15 septembre 1862[D 24]
2 février 1874[D 23]
21 juin 1877[E 1]
24 mai 1880[D 23]
24 octobre 2006[38]
Douvrin Cie de Douvrin
Cie de Lens
Gpe de Lens
Gpe de Lens-Liévin
Gpe de Lens-Liévin-Béthune
700 18 mars 1863[AM 1] 28 septembre 2006[39]
Cauchy-à-la-Tour Cie de Cauchy-à-la-Tour
Cie de Ferfay
Cie de Marles
Gpe d'Auchel
278 21 mai 1864[D 25] 3 septembre 2007[40]
Courcelles-lez-Lens S de Courcelles-lez-Lens
Cie de l'Escarpelle
Gpe de Douai
1 162[E 1] 18 septembre 1877[D 26]
30 avril 1880[E 1]
23 mars 2006[41]
Drocourt Cie de Drocourt
Gpe d'Hénin-Liétard
Gpe Centre
2 544 22 juillet 1878[D 27] 26 avril 2006[42]
Flines-lez-Raches Cie de Flines
Cie d'Aniche
Gpe de Douai
2 850 9 août 1892[A 2] 17 février 2006[43]
Camblain-Châtelain Cie de La Clarence
Gpe d'Auchel
746 13 août 1895[A 3] 26 janvier 2007[44]
Vimy
Fresnoy-en-Gohelle
(Vimy-Fresnoy)
Cie de Vimy-Fresnoy 1 920
3 180
16 juin 1908[A 4] 30 septembre 2004[45]
Gouy-Servins
Fresnicourt
Cie de Gouy-Servins et
Fresnicourt Réunis
1 780
?
16 juin 1908[A 5] ?
Ablain-Saint-Nazaire Cie d'Ablain-Saint-Nazaire[L 1]
inexploitée
? 1908 12 février 1999[46]
Beugin Cie de Beugin[L 1]
inexploitée
? 1908 12 février 1999[46]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. a b et c Peu après sa formation, la Compagnie des mines d'Anzin demande l'approbation de la réunion de ses diverses concessions qu'elle possède à la suite des divers apports de ses associés. Un arrêt du Conseil d'État du 1er mai 1759 répond à cette demande, en accordant aux propriétaires, leurs hoirs ou ayant-cause, la permission de continuer d'ouvrir et d'exploiter exclusivement à tous autres, pendant l'espace de quarante années, à partir du 1er juillet 1760, toutes les mines de charbon contenues dans le terrain compris entre la Scarpe et l'Escaut et jusqu'à la route de Marchiennes à Bouchain. Le privilège ci-dessus est prolongé de trente ans, jusqu'en 1830, par un autre arrêté du 9 juillet 1782, sur la demande de la Compagnie, motivée sur la profondeur de mille pieds, atteinte alors par les puits, et sur la nécessité d'en ouvrir de nouveaux au nord, sur des points où l'on rencontre beaucoup d'eau.
  2. a b c et d La loi du 28 juillet 1791 prescrit que « toute exploitation actuellement et régulièrement existante obtient cinquante ans de durée à partir de 1791, mais est restreinte à six lieux carrées ». Cette loi est appliqué aux compagnies d'Anzin et d'Aniche le 6 prairial an IV (25 mai 1796). Pour la Compagnie d'Anzin, il ne lui est laissé que deux concessions : celle de Vieux-Condé au-delà de l'Escaut qui n'a plus d'une lieue carrée, et celle d'Anzin, comprenant Fresnes, réduite à six lieues carrées. Plus tard, la Compagnie d'Anzin effectue une réclamation en se basant qu'on avait considéré à tort la concession d'Anzin comme une seule, alors qu'elle se compose en réalité de trois concessions distinctes : celle de Raismes, conférée à M. de Cernay, celle de Fresnes accordée à M. de Croÿ, et celle d'Anzin attribuée à MM. Desandrouin et Taffin. Cette demande est accueillie de manière favorable, et le directoire du département du Nord révoque son arrêté du 6 prairial an IV, et accorde le 28 ventôse an V, à la Compagnie concessionnaire d'Anzin, les concessions entières de Raismes et de Fresnes, dont la délimitation a été arrêtée par le Directoire exécutif de la République le 29 ventôse an VII, soit le 19 mars 1799. La Compagnie d'Anzin reste donc propriétaire des concessions de Vieux-Condé (3 962 hectares), Anzin (11 852 hectares), Fresnes (2 073 hectares) et Raismes (4 819 hectares), soit un ensemble de 23 706 hectares.
  3. Jean-Pierre Desandrouin et Pierre Taffin demandent et obtiennent, par arrêt du 29 mars 1735, une prorogation de vingt ans, de leur privilège, pour finir le 1er juillet 1760. Le 16 décembre 1736, leur privilège est étendu sur les terrains compris entre la Scarpe et la Lys, c'est-à-dire sur une grande partie de l'Artois et de la Flandre.
  4. Dans son ouvrage, Émile Vuillemin rapporte que la concession de la Compagnie des mines d'Aniche atteignait dix-huit à vingt lieues carrées avant la Révolution, et s'étendait de Marchiennes jusqu'à Cambrai, et à Monchy-le-Preux, mais la loi du 28 juillet 1791 est appliquée, et la concession d'Aniche est réduite le 6 prairial an IV à six lieues carrées, soit 11 850 hectares.
  5. Respectivement le 11 nivôse an II et le 19 frimaire an IX.
  6. Les sociétés de recherches de Thivencelle, de Fresnes-Midi, et Condéenne, fusionnent sous le nom de société de Thivencelle et de Fresnes Midi (soit la Compagnie des mines de Thivencelle), et obtiennent par ordonnance royale du 10 septembre 1841, trois concessions : celle de Thivencelles accordée au sieur Duc et Marquis de Dalmatie et autres, d'une étendue de 981 hectares, celle d'Escautpont, accordée aux mêmes, de 110 hectares, celle de Saint-Aybert, accordée au Vicomte de Préval et autres, d'une superficie de 455 hectares, soit un ensemble de 1 546 hectares.
Références
  1. Jérémy Jännick, « Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais - Divisions administratives des HBNPC »
  2. [PDF] Bureau de recherches géologiques et minières, « Article 93 du Code minier - Arrêté du 30 décembre 2008 modifiant l’arrêté du 2 avril 2008 fixant la liste des installations et équipements de surveillance et de prévention des risques miniers gérés par le BRGM - Têtes de puits matérialisées et non matérialisées dans le Nord-Pas-de-Calais », sur http://dpsm.brgm.fr/Pages/Default.aspx,
  3. [PDF] François Loos, « Arrêté du 15 janvier 2007 concernant la renonciation à la concession de Fresnes », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  4. [PDF] François Loos, « Arrêté du 15 janvier 2007 concernant la renonciation à la concession d'Anzin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  5. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 25 septembre 2007 concernant la renonciation à la concession de Flines-lez-Raches », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  6. [PDF] François Loos, « Arrêté du 20 avril 2007 concernant la renonciation à la concession de Raismes », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  7. [PDF] François Loos, « Arrêté du 22 novembre 2006 concernant la renonciation à la concession de Saint-Saulve », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  8. [PDF] François Loos, « Arrêté du 22 novembre 2006 concernant la renonciation à la concession d'Aniche », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  9. [PDF] François Loos, « Arrêté du 20 avril 2007 concernant la renonciation à la concession d'Hardinghen », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  10. [PDF] François Loos, « Arrêté du 17 février 2006 concernant la renonciation à la concession de Denain », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  11. [PDF] François Loos, « Arrêté du 23 juin 2006 concernant la renonciation à la concession de Douchy », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  12. [PDF] François Loos, « Arrêté du 21 mars 2007 concernant la renonciation à la concession d'Odomez », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  13. [PDF] François Loos, « Arrêté du 15 mai 2006 concernant la renonciation à la concession de Bruille », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  14. [PDF] Patrick Devedjian, « Arrêté du 21 juillet 2004 concernant la renonciation à la concession de Crespin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  15. [PDF] François Loos, « Arrêté du 28 septembre 2006 concernant la renonciation à la concession de Château-l'Abbaye », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  16. [PDF] Patrick Devedjian, « Arrêté du 22 mars 2005 concernant la renonciation à la concession de Marly », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  17. [PDF] François Loos, « Arrêté du 20 avril 2007 concernant la renonciation à la concession de Ferques », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  18. [PDF] François Loos, « Arrêté du 26 janvier 2006 concernant la renonciation à la concession d'Hasnon », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  19. [PDF] François Loos, « Arrêté du 28 septembre 2006 concernant la renonciation à la concession d'Azincourt », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  20. [PDF] François Loos, « Arrêté du 22 novembre 2006 concernant la renonciation à la concession d'Escautpont », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  21. [PDF] François Loos, « Arrêté du 21 mars 2007 concernant la renonciation à la concession de Thivencelle », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  22. [PDF] François Loos, « Arrêté du 28 septembre 2006 concernant la renonciation à la concession de Saint-Aybert », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  23. [PDF] François Loos, « Arrêté du 26 janvier 2006 concernant la renonciation à la concession de Vicoigne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  24. [PDF] François Loos, « Arrêté du 12 juillet 2006 concernant la renonciation à la concession de l'Escarpelle », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  25. [PDF] François Loos, « Arrêté du 24 novembre 2005 concernant la renonciation à la concession de Dourges », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  26. [PDF] François Loos, « Arrêté du 24 octobre 2006 concernant la renonciation à la concession de Courrières », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  27. [PDF] François Loos, « Arrêté du 26 janvier 2007 concernant la renonciation à la concession de Lens », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  28. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 2 juillet 2007 concernant la renonciation à la concession de Bully-Grenay », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  29. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 2 juillet 2007 concernant la renonciation à la concession de Nœux », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  30. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 22 octobre 2007 concernant la renonciation à la concession de Bruay », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  31. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 25 septembre 2007 concernant la renonciation à la concession de Marles », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  32. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 25 septembre 2007 concernant la renonciation à la concession de Ferfay », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  33. [PDF] François Loos, « Arrêté du 13 juillet 2005 concernant la renonciation à la concession d'Auchy-au-Bois », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  34. [PDF] Patrick Devedjian, « Arrêté du 7 février 2005 concernant la renonciation à la concession de Fléchinelle », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  35. [PDF] François Loos, « Arrêté du 17 février 2006 concernant la renonciation à la concession d'Ostricourt », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  36. [PDF] François Loos, « Arrêté du 15 mai 2006 concernant la renonciation à la concession de Carvin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  37. [PDF] François Loos, « Arrêté du 22 novembre 2006 concernant la renonciation à la concession de Meurchin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  38. [PDF] François Loos, « Arrêté du 24 octobre 2006 concernant la renonciation à la concession de Liévin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  39. [PDF] François Loos, « Arrêté du 28 septembre 2006 concernant la renonciation à la concession de Douvrin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  40. [PDF] Christine Lagarde, « Arrêté du 3 septembre 2007 concernant la renonciation à la concession de Cauchy-à-la-Tour », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  41. [PDF] François Loos, « Arrêté du 17 février 2006 concernant la renonciation à la concession de Courcelles-lez-Lens », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  42. [PDF] François Loos, « Arrêté du 26 avril 2006 concernant la renonciation à la concession de Drocourt », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  43. [PDF] François Loos, « Arrêté du 17 février 2006 concernant la renonciation à la concession de Flines-lez-Raches », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  44. [PDF] François Loos, « Arrêté du 26 janvier 2007 concernant la renonciation à la concession de La Clarence », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  45. [PDF] Patrick Devedjian, « Arrêté du 30 septembre 2004 concernant la renonciation à la concession de Vimy-Fresnoy », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
  46. a et b [PDF] Dominique Strauss-Kahn, « Arrêté du 12 février 1999 concernant la renonciation aux concessions d'Ablain-Saint-Nazaire et de Beugin », sur http://www.legifrance.gouv.fr/
Références à Guy Dubois et Jean Marie Minot, Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais. Tome I,
Références aux Annales des mines
  1. a et b Annales des mines, p. 88
  2. Annales des mines, p. 89
Références à Émile Vuillemin, Le Bassin Houiller du Pas-de-Calais. Tome I, Imprimerie L. Danel,
Références à Émile Vuillemin, Le Bassin Houiller du Pas-de-Calais. Tome II, Imprimerie L. Danel,
  1. a b c d et e Vuillemin 1880, p. 356
  2. a b c et d Vuillemin 1880, p. 322
  3. a et b Vuillemin 1880, p. 326
  4. a b c d e f et g Vuillemin 1880, p. 327
  5. a b c et d Vuillemin 1880, p. 328
  6. Vuillemin 1880, p. 324
  7. a et b Vuillemin 1880, p. 325
  8. a et b Vuillemin 1880, p. 335
  9. a et b Vuillemin 1880, p. 347
  10. Vuillemin 1880, p. 349
  11. a b et c Vuillemin 1880, p. 402
  12. a b c d et e Vuillemin 1880, p. 350
  13. a et b Vuillemin 1880, p. 351
  14. Vuillemin 1880, p. 354
  15. a et b Vuillemin 1880, p. 355
  16. Vuillemin 1880, p. 376
  17. Vuillemin 1880, p. 369
  18. Vuillemin 1880, p. 13
  19. Vuillemin 1880, p. 31
  20. Vuillemin 1880, p. 91
  21. Vuillemin 1880, p. 58
  22. Vuillemin 1880, p. 118
  23. a b et c Vuillemin 1880, p. 176
  24. Vuillemin 1880, p. 175
  25. Vuillemin 1880, p. 162
  26. Vuillemin 1880, p. 228
  27. Vuillemin 1880, p. 241
Références à Émile Vuillemin, Le Bassin Houiller du Pas-de-Calais. Tome III, Imprimerie L. Danel,
  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t Vuillemin 1883, p. 338
Références à Bertrand Cocq et Guy Dubois, Histoire des mines de l'Artois, Imprimerie Léonce Deprez à Béthune,
  1. a et b Cocq et Dubois 1982, p. 71
Références à Émile Vuillemin, Nouvelle carte des bassins houillers du Nord et du Pas-de-Calais, Paul Dutilleux, Douai,
  1. a b c et d Vuillemin 1875, p. 37
  2. a b et c Vuillemin 1875, p. 38
  3. a b c d et e Vuillemin 1875, p. 39

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Guy Dubois et Jean-Marie Minot, Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais : Des origines à 1939-45, t. I, , 176 p., p. 68, 70, 122, 148, 158. 
  • Collectif, Annales des mines : Partie administrative ou recueil de lois, décrets, arrêtés et autres actes, t. II, série 6, Carilian-Gœury et Vor Dalmont, Dunod, Paris, , 459 p. (lire en ligne), p. 88-89. 
  • Émile Vuillemin, Le Bassin Houiller du Pas-de-Calais. Tome I : Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans ce nouveau bassin, Imprimerie L. Danel, Lille, , 348 p. (lire en ligne), p. 8, 29, 55, 77, 113, 161, 196, 232, 261, 296, 325. 
  • Émile Vuillemin, Le Bassin Houiller du Pas-de-Calais. Tome II : Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans ce nouveau bassin, Imprimerie L. Danel, Lille, , 410 p. (lire en ligne), p. 13, 31, 58, 91, 118, 162, 175-176, 228, 241, 322, 324-328, 335, 347, 349-351, 354-356, 369, 376, 402. 
  • Émile Vuillemin, Le Bassin Houiller du Pas-de-Calais. Tome III : Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans ce nouveau bassin, Imprimerie L. Danel, Lille, , 358 p. (lire en ligne), p. 338. 
  • Bertrand Cocq et Guy Dubois, Histoire des mines de l'Artois, Imprimerie Léonce Deprez à Béthune, , 162 p., p. 71. 
  • Émile Vuillemin, Nouvelle carte des bassins houillers du Nord et du Pas-de-Calais, Paul Dutilleux, Douai, , 82 p. (notice BnF no FRBNF31610382, lire en ligne), p. 37-39.