Concession française de Hankou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La concession française de Hankou (chinois : 汉口法租界 ; pinyin : hànkǒu fǎzūjiè), dans l'actuelle ville de Wuhan, province de Hubei, en Chine continentale est un territoire chinois qui fut sous administration française de 1896 à 1943 dans la ville de Hankou. La superficie du territoire était de 5 Kilomètres carrés.

La concession française possédait un consulat, qui a vu passer Paul Claudel en 1897, une église, un hôtel municipal, un commissariat de police et une succursale de la Banque d'Indochine. En 1904, il y avait 599 habitants ; en 1939, plus de 33 450, en majorité chinois. Les Français ne seront jamais plus de 70[1]. Il y avait d'autres Européens, surtout des Britanniques, des Italiens, et des Allemands, ainsi que de nombreux Américains.

Plan de la concession étrangères à Hankou en 1912.

Liste des consuls et personnalités françaises y ayant vécu[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Haas (consul)
  • Joël Mesny, médecin de marine, décédé à Hankou en 1932 ; un monument en son honneur y fut érigé en 1933.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]