Concerto pour violon (Tchaïkovski)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Concerto pour violon
Op. 35
Genre Concerto pour violon
Nb. de mouvements 3
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Durée approximative 35 min
Dates de composition 1878
Dédicataire Adolf Brodsky
Création
Vienne, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Empire austro-hongrois
Interprètes Adolph Brodsky, orchestre sous la direction de Hans Richter

Le Concerto pour violon en ré majeur, op. 35, de Tchaïkovski fut composé en mars et .

Plan de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  1. Allegro moderato (ré majeur)
  2. Canzonetta. Andante (sol mineur)
  3. Finale. Allegro vivacissimo (ré majeur)

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation du Concerto pour violon
Bois
2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes (en la), 2 bassons
Cuivres
4 cors (en fa), 2 trompettes (en )
Percussions
timbales
Cordes
1 violon soliste, premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses

Composition et création[modifier | modifier le code]

Iosif Kotek avec Tchaïkovski, 1877

La première représentation eut lieu à Vienne, en Autriche, le / , avec le violoniste Adolph Brodsky sous la direction de Hans Richter.

L'exécution du concerto dure approximativement 35 minutes et la partition est dédiée à Adolf Brodsky. Il était originellement écrit pour Leopold Auer, mais celui-ci refusa de la jouer en raison de sa difficulté ; ce dernier reviendra plus tard sur sa décision, mais en modifiant certains passages de la partie soliste. Bien qu'il ait écrit trois concertos pour le piano, Tchaïkovski n'en a écrit qu'un seul pour le violon.

Il existe une version arrangée pour violon et piano par Tchaïkovski, en mars 1878. Cette version a été créée à Clarens (canton de Vaud) le par Yosif [Joseph] Kotek au violon et le compositeur au piano.

Beaucoup de violonistes affirment que, de tous les concertos pour violon, celui de Tchaïkovski est le plus difficile[réf. nécessaire].

Interprétations de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Quelques interprétations à retenir, qui ont été récompensées par la presse et les grands prix [réf. nécessaire] :

Postérité[modifier | modifier le code]

Ce concerto pour violon est au cœur du film Le Concert, de Radu Mihaileanu (2009), ainsi que dans L'Enfant au violon, film chinois de Chen Kaige (2002).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]