Concerto pour cor nº 3 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concerto pour cor no 3 de Wolfgang Amadeus Mozart, K. 447, a été terminé entre 1784 et 1787, durant le séjour à Vienne[1] du compositeur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le concerto a été composé par amitié pour Joseph Leutgeb (en) (son nom est mentionné plusieurs fois dans la partition) et Mozart ne le considérait probablement pas comme important car il ne l'a pas mentionné dans son catalogue de ses œuvres[2]. La partition originale, bien conservée se trouve à la British Library à Londres[2].

Instrumentation[modifier | modifier le code]

Le concerto est écrit pour deux clarinettes en sib, deux bassons, un cor en mib soliste et des cordes[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Le concerto est en trois mouvements[4] :

  1. Allegro (4/4)
  2. Romance (Larghetto) (4/4)
  3. Allegro (6/8)

Ce concerto « comporte des clarinettes en plus des bassons et des cordes à l'accompagnement. Elles apportent de la chaleur et la lumière à cette œuvre attrayante en débit de leur soutient timoré aux bassons lors de plusieurs passages typiques[5]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Du fait de la courte durée de ce concerto (environ 15 minutes minutes)[3], il est fréquent de le trouver sur le même CD que les trois autres concertos pour cor de Mozart, ou dans des coffrets des concertos pour vents de Mozart ou même des coffrets de tous ses concertos.

Par exemple Dennis Brain enregistre en novembre 1953 les quatre concertos pour cors chez EMI avec l'Orchestre Philharmonia dirigé par Herbert von Karajan.

Le CD Naxos « Complete Works for Horn & Orchestra » comprend, en plus des concertos pour cor, trois rondos pour cor et orchestre.

William Purvis a enregistré le troisième concerto, avec le deuxième, avec l'Orpheus Chamber Orchestra pour Deutsche Grammophon dans un disque qui inclut aussi le concerto pour hautbois K.134 et le concerto pour basson K.191 de Mozart. Comme les deux autres solistes Purvis improvise sa propre cadence dans les deux concertos pour cor du disque[6].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mozart, W. A. Konzert in Es für Horn und Orchester, Nr.3. K 477 Klavierauszug (Piano Reduction), Bärenreiter. pg iv
  2. a et b (en) W. A. Mozart (préf. Henrik Wiese), Hornkonzert Nr. 3 Es-dur KV 447. Klavierauszug (Piano Reduction), München, G. Henle Verlag,‎ 2000, p. II-III ISMN M-2018-0703-4
  3. a et b Mozart, W. A. Konzert in Es für Horn und Orchester, Nr.3. K 477 Klavierauszug (Piano Reduction), Bärenreiter. pg ii
  4. Mozart, W. A. Konzert in Es für Horn und Orchester, Nr.3. K 477 Klavierauszug (Piano Reduction), Bärenreiter. pg 2, 12 & 16
  5. (en)Martha Kingdon Ward, « Mozart and the Clarinet », Music & Letters,‎ 1947, p. 140
  6. (en)423 6232 Product Info from Deutsche Grammophon website.

Voir aussi[modifier | modifier le code]