Comus (divinité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comus.
Comus assis (détail du tableau suivant).

Comus est une divinité latine mineure, issue des réjouissances du Komos grec.

Caractérisation et identification[modifier | modifier le code]

Comus était le dieu de la joie et de la bonne chère chez les Latins[1] ; à ce titre, il présidait à tous les banquets et festins, aux libations, aux danses nocturnes et aux débordements du libertinage. C’est en ce sens une divinité aux attributs assez proches de ceux de Silène et Bacchus[2].

Représentation, iconographie[modifier | modifier le code]

peinture italienne

Comus est le plus souvent figuré jeune, doté d’un certain embonpoint, le visage réjoui par le vin, la tête couronnée d’une tresse de roses, tenant de la main droite un flambeau, et se soutenant de la main gauche sur un pieu ou un bâton[1].

Divinité partenaire ou associée[modifier | modifier le code]

Le dieu Comus était souvent accompagné de Momus, divinité de la raillerie, de la badinerie, du persiflage et des bons mots (divinité représentée pour sa part le masque à la main, et secouant de l’autre main une marotte, symbole de la folie)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, Paris, Garnier, 1983, p.  138
  2. Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Paris, PUF, 1991, p.  99
  3. Initialement dans le Studiolo d'Isabelle d'Este et maintenant au Louvre : Notice no 000PE024819, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. Émile Genest, Contes et légendes mythologiques, Paris, Fernand Nathan, 1951, p. 127

Bibliographie[modifier | modifier le code]