Liste des comtes et ducs de Chartres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Comte de Chartres)

Duc de Chartres
Image illustrative de l’article Liste des comtes et ducs de Chartres
Armes du duché de Chartres
selon Charles-René d’Hozier (1696).

Image illustrative de l’article Liste des comtes et ducs de Chartres
Robert d'Orléans, dernier duc de Chartres (1840-1910).

Création 882[Note 1]
Premier titulaire Hasting (882)
Renée de France (1528)[Note 1]
Dernier titulaire Robert d'Orléans (1910)

Terre à proximité de la Normandie, le Chartrain a été au cours des IXe et Xe siècles secoué par les raids vikings en France, notamment en 858 et durant le siège de Chartres en 911. Pour fixer ces populations normandes et mettre ainsi un terme au saccage des terres du royaume, Carloman II fait[source insuffisante] le chef viking Hasting « comte de Chartres » en 882, après l’avoir battu en 879. Sitôt comte, Hasting vend[source insuffisante] sa possession en 886.

Vassal du duc des Francs Hugues le Grand, un certain Thibaud Ier de Blois profite de la jeunesse de l’héritier au titre ducal — il s’agit de Hugues Capet — pour s’ériger en « comte de Blois » vers 960 alors que son père en étaitInterprétation abusive ? le vicomte[1]. Bientôt, les terres personnelles du comte sont augmentées du comté de Chartres ainsi que de la vicomté de Châteaudun. Le titre reste dans les mains de la famille de Thibault — appelée « maison de Blois » — jusqu’en 1286, date à laquelle le comté est de nouveau fondu dans le domaine royal français.

Passant comme apanage entre différentes mains princières, le comté est érigé en 1528 en duché pour la fille de Louis XII et d’Anne de Bretagne, Renée de France qui devient la première des « ducs de Chartres ». Ces ducs seront à partir de 1661 des princes de la maison d’Orléans ; dès Philippe II d'Orléans (1676)[Note 2], le titre est porté par le fils aîné du duc d’Orléans, c’est-à-dire, l’héritier présomptif de l’apanage d’Orléans.

Aujourd’hui, le titre de « duc de Chartres » — titre de courtoisie — est porté par Charles-Louis d’Orléans (1972), fils de Jacques d’Orléans, « duc d’Orléans », qui est l’un des fils du prétendant orléaniste « Henri VI ».

Comtes de Chartres[modifier | modifier le code]

Comte viking (882-886)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
Sin foto.svg Hasting 882886 Chef viking, battu par Carloman II (879), il accepte de s’installer dans un territoire et reçoit le comté[source insuffisante] de Chartres. Il le vend en 886 pour financer une expédition dans laquelle il disparaît[2]

Comtes carolingiens (886-906)[modifier | modifier le code]

Les comtes carolingiens auraient tenu le comté de 886 à 906, le comté étant[source insuffisante] par la suite intégré par Robert Ier (roi des Francs) au domaine de la Couronne.

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
Theobald II de Chartres
(vers 865 – † vers 900)
886891 Aucun Descendant de Gérold Ier de Vintzgau et possible petit-fils de Guillaume d'Orléans (829– †866), il aurait racheté le comté de Chartres au chef viking Hasting en 886[Note 3]. Quelques années plus tard, il l'aurait cédé à son frère, Eudes.
Garnegaud ou
Eudes de Chartres
(vers 860 – † 906)
891906 Vicomte de Blois Frère supposé[source insuffisante] de Theobald II, il semble aussi être le premier vicomte de Blois. À sa mort, le roi Robert Ier aurait intégré la vicomté dans le domaine royal.

Maison de Blois (960-1286)[modifier | modifier le code]

La maison de Blois prend possession du comté de Chartres de 960 à 1256. En 1256, en l'absence d'héritier, la Maison de Châtillon prend le relai 1256 à 1286, la dernière héritière Jeanne de Blois-Châtillon le vendant alors à Philippe IV le Bel.

Lignée directe[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
1 Sin foto.svg Thibaud Ier de Blois,
dit « le Tricheur »
Né vers 910 — Mort entre 975 et 977
960c. 976 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Tours
Possible petit-fils d'Eudes, Thibaud s’empare — entre autres — du comté de Chartres en 960. Il épouse Liutgarde de Vermandois en 942.
2 Eudes de Blois.jpg Eudes Ier de Blois
Né vers 950 — Mort entre 995 et 996
c. 976c. 995 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Reims
Comte de Tours
Bertha of Burgundy.jpg
Fils du précédent, Eudes épouse Berthe de Bourgogne entre 978 et 980.
3 Theobald II of Blois.png Thibaut II de Blois
Né vers 985 — Mort le
c. 9951004 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Reims
Comte de Tours
Fils du précédent, Thibault n’a pas d’héritiers, laissant les possessions qu’il détient à son frère.
4 Elias I of Maine - Odo II Count of Blois.jpg Eudes II de Blois
dit « Eudes le Champenois »

Né vers 983 — Mort le
10041037 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Meaux
Comte de Reims
Comte de Tours
Comte de Troyes
Frère du précédent, Eudes épouse Mathilde de Normandie (voir Richard II de Normandie) en 1003 ou 1004 (sans postérité). Puis, le comte de Chartres épouse en secondes noces Ermengarde d'Auvergne[3].
5 Sin foto.svg Thibaud III de Blois
ou « Thibaud Ier de Champagne »

Né vers 1010 — Mort le 29 ou le
10371089 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Meaux
Comte de Tours
Comte de Troyes
Fils du précédent, Thibault épouse Gersende du Maine (voir Herbert Ier du Maine) avant de la répudier en 1048 pour épouser en secondes noces Adèle de Valois[Note 4].
6 StepanBlois 1089.jpg Étienne Henri II de Blois
Né vers 1045 — Mort le
10891102 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Meaux
Adela.jpg
Fils du précédent, Étienne épouse Adèle de Normandie (1065/1067-1137) en 1081.
7 Theobald.jpg Thibaut IV de Blois
ou Thibaut II de Champagne
dit « le Grand »

Né entre 1090 et 1095 — Mort le
11021152 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Meaux
Chartres+Louis6.jpg
Fils du précédent, Thibault épouse Mathilde de Carinthie en 1123.
8 Sin foto.svg Thibaut V de Blois,
dit « le Bon » ou « Le père des pauvres »
Né en 1130 — Mort le
11521191 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Fils du précédent, Thibault épouse en premières noces Sibylle de Châteaurenault, veuve de Josselin d'Auneau, qui lui apporta en dot la terre de Château-Renault[4], puis, en secondes noces (1164), Alix de France (1151-1198)[4].
9 Louis Blois 1201.jpg Louis de Blois
Né entre 1171 et 1172 — Mort le
11911205 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Clermont
Fils du précédent, Louis épouse Catherine de Clermont.
10 Vitrail Chartres 210209 04.jpg Thibaut VI de Blois
Né à une date inconnue — Mort le 16 ou le
12051218 Comte de Blois
Comte de Châteaudun
Comte de Clermont
Fils du précédent, Thibault épouse Mahaud d’Alençon en premières noces (voir Robert Ier d'Alençon) puis, en secondes, Clémence des Roches (voir Guillaume des Roches). Mort sans héritier, ses possessions sont partagées entre ses deux tantes paternelles Marguerite et Élisabeth (ou Isabelle), sœurs de Louis[5].
11 Isabelle († 1248) comtesse de Chartres et de Romorantin.png Élisabeth de Chartres
Née avant 1180 — Morte le
12181248 Châtellenies de Romorantin et Millançay Tante du précédent, Élisabeth (ou Isabelle) épouse Sulpice III d'Amboise en premières noces[6] puis, en secondes, Jean II de Montmirail.
À la mort de Thibaud VI, elle reçoit le comté de Chartres.
12 Sin foto.svg Mahaut d'Amboise
Née à une date inconnue — Morte en 1256
12481256 Dame d'Amboise Fille de la précédente, elle épouse Richard II, vicomte de Beaumont, puis Jean-le-Bon, comte de Soissons (en) ; elle demeure sans postérité.

Lignée de Blois-Châtillon[modifier | modifier le code]

En l'absence d’héritier, la lignée directe est éteinte et le comté est transmis à Jean Ier de Blois-Châtillon, issu de la lignée de Marguerite de Bois, sa grand-mère, au titre de la parenté suivante :

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
13 John I of Châtillon.jpg Jean Ier de Blois-Châtillon
Né à une date inconnue — Mort le ou le
12561279 ou 1280 Comte de Blois
Comte de Dunois
Alix bretagne.jpg
Fils de Marie d’Avesnes et de Hugues Ier de Châtillon-Saint-Pol, Jean épouse en 1254 Alix de Bretagne (1243-1288).
14 Jeanne blesme avesne 04548.JPG Jeanne de Blois-Châtillon
Née vers 1253 — Morte le
1279 ou 12801286 Comtesse de Blois
Comtesse de Dunois
Dame de Guise
Peter of Alencon.jpg
Fille du précédent, Jeanne se marie à Pierre Ier d'Alençon (Pierre de France).
Elle vend le comté de Chartres à Philippe IV le Bel en 1286.

Comtes apanagistes (1290-1528)[modifier | modifier le code]

Vendue en 1286 par l’héritière du comté, Jeanne de Blois-Châtillon, Chartres est incorporée dans le domaine royal.

Les rois de France installent à Chartres des vidames pour administrer la ville et son comté. Mais, il semble que le titre soit donné à des fils de France.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Première création (1290)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
1 Karel Valois.jpg Charles de Valois
(Charles de France)

Né le — Mort le
12901302 Comte d’Alençon
Comte du Perche
Comte de Valois
Fils de Philippe III le Hardi qui a incorporé Chartres dans son apanage, Charles épouse successivement Marguerite d’Anjou (1290), Catherine de Courtenay (1301 et Mahaut de Châtillon (1308).
2 Sin foto.svg Jean de Valois
Né en 1302 — Mort en 1310
13021310 Fils du précédent et de Catherine de Courtenay, il meurt à 8 ans.
3 Karel Valois.jpg Charles de Valois
(Charles de France)

Né le — Mort le
13101325 Comte d’Alençon
Comte du Perche
Comte de Valois
À la suite de la mort de son fils Jean de Valois, Charles de Valois reprend le titre.
4 Sin foto.svg Louis de Valois
Né en 1318 — Mort le
13251328 Fils de Charles de Valois et Mahaut de Châtillon, il meurt à 10 ans.
5 Charles II dAlençon.jpg Charles II d'Alençon
dit « le Magnanime »

Né en 1297 — Mort le
13281346 Comte d’Alençon
Comte du Perche
Marie de la Cerda.
Demi-frère du précédent, Charles épouse Jeanne de Joigny (1314), puis, Marie de la Cerda (1336).

Photographie du gisant de Marie de la Cerda →

Seconde création (1510)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
5 Renee de france.jpg Renée de France
Née le — Morte le
15101528 Comtesse de Gisors
Dame de Montargis
Fille cadette de Louis XII et d'Anne de Bretagne, son père a incorporé le comté de Chartres dans son apanage.

Ducs de Chartres[modifier | modifier le code]

Le comté de Chartres est élevé au rang de duché en 1528 sous le règne de François Ier.

Ducs apanagistes (1528-1660)[modifier | modifier le code]

Première création (1528)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
1 Renee de france.jpg Renée de France
Née le — Morte le
15281574 Comtesse de Gisors
Dame de Montargis
Niccolò dell'Abbate - Presumed portrait of Ercole II d'Este, Duke of Ferrara.jpg
Précédemment comtesse de Chartres, Renée devint en 1528 duchesse et épouse la même année Hercule II d'Este, duc de Ferrare, Modène et Reggio.
2 Cesare Aretusi Retrato de Alfonso II de Este, duque de Ferrara.jpg Alphonse II d'Este
Né le — Mort le
15741597 Duc de Ferrare
Duc de Modène et Reggio
Seigneur de Montargis
Fils de la précédente, Alphonse épouse successivement Lucrèce de Médicis (1558), Barbara d'Autriche (1565) et Marguerite de Mantoue (1579), et reste cependant sans postérité.

Deuxième création (1626)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
3 Blois - tableau Gaston d'Orléans.jpg Gaston de France
dit « Gaston d'Orléans »

Né le — Mort le
16261660 Duc d'Orléans
Duc de Valois
Comte de Blois
Seigneur de Montargis
Troisième fils d'Henri IV (1553-1610) et de Marie de Médicis, Gaston est apanagé — entre autres — du duché de Chartres. En 1626, il épouse Marie de Bourbon-Montpensier puis, en secondes noces, Marguerite de Lorraine.

Maison d'Orléans (1661-1910)[modifier | modifier le code]

Troisième création (1661)[modifier | modifier le code]

De 1661 à 1910, le duché est tenu par la maison d'Orléans.

À partir de 1676[Note 2] et jusqu’à la monarchie de Juillet, le titre de « duc de Chartres » est celui du fils aîné du « duc d’Orléans ».

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
4 Portrait painting of Philippe of France, Duke of Orléans holding a crown of a child of France (Pierre Mignard, Musée des Beaux-Arts de Bordeaux).jpg Philippe d'Orléans (1640-1701)
Né le — Mort le
16611674 Duc d’Anjou
Duc d’Orléans
Duc de Valois
Duc de Nemours
Duc de Montpensier
Second fils du roi Louis XIII et d'Anne d'Autriche, frère cadet de Louis XIV. Il épouse en 1661 Henriette d'Angleterre, puis en 1671 Élisabeth-Charlotte de Bavière.
5 Philippe d'Orleans, regent, et Marie Madeleine de la Vieuville, Comtesse de Parabere (Jean-Baptiste Santerre).jpg Philippe d'Orléans (1674-1723)
dit « Le Régent »

Né le — Mort le
16741701 Duc d'Orléans
Duc de Valois
Duc de Nemours
Duc de Montpensier
Françoise-Marie de Bourbon.
Fils du précédent, régent de France pendant la minorité de Louis XV.
Il épouse en 1692 Françoise-Marie de Bourbon.
6 Rochard after Coypel - Louis d'Orléans, Duke of Orléans in Armour.jpg Louis d'Orléans (1703-1752)
dit « le Pieux » ou « le Génovéfain »

Né le — Mort le
17031723 Duc d'Orléans
Duc de Valois
Duc de Nemours
Duc de Montpensier
Portrait d'Augusta Marie Jeanne de Baden-Baden, duchesse d'Orléans (jlpw16 0332).jpg
Fils du précédent, premier prince du sang après la mort du prince de Condé Henri-Jules de Bourbon-Condé en 1709.
Il épouse en 1724 Auguste Marie Jeanne de Bade-Bade.
7 Louis Philippe d'Orléans (1725-1785) as Duke of Orléans by Alexander Roslin, Stockholm.png Louis-Philippe d'Orléans (1725-1785)
dit « Le Gros »

Né le — Mort le
17251752 Duc d'Orléans
Duc de Valois
Duc de Nemours
Duc de Montpensier
Louise Henriette de Bourbon, Duchesse de Chartres and Duchesse d'Orléans (1726-1759), French School of the 18th century.jpg
Fils du précédent.
Il épouse en 1743 Louise-Henriette de Bourbon-Conti.
8 Philippe d'Orléans en grand-maitre du GOF.jpg Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793)
dit « Philippe-Égalité »

Né le — Mort le
17521785 Duc de Montpensier (1747)
Duc d’Orléans (1785)
Duc de Nemours (1785)
Rioult after Lepeintre - Louise Marie Adélaïde de Bourbon, Versailles.png
Fils du précédent.
Il épouse en 1769 Marie-Adélaïde de Bourbon.
Son nom ayant été changé en « Philippe Égalité » après 1792, régicide, il est guillotiné par les révolutionnaires.
9 Lodewijk Filips als kniestuk.jpg Louis-Philippe Ier
Roi des Français

Né le — Mort le
17851793[Note 6] Duc de Valois (1773-1785)
Duc d'Orléans (1793-1830)
Louis Hersent - Marie-Amélie de Bourbon, princesse des Deux-Siciles, reine des Français.jpg
Fils du précédent, il devient roi des Français après la révolution de 1830, le duché d’Orléans fit retour à la Couronne. Il fait partie des 660 personnalités à avoir son nom gravé sous l’arc de triomphe de l'Étoile : il apparaît sur la 1re colonne, pilier Nord (l’Arc indique « CHARTRES »).
Il épouse en 1809 Marie-Amélie de Bourbon-Siciles.

Quatrième création (1814)[modifier | modifier le code]

Le titre de duc de Chartres n’existant plus dans la France révolutionnaire (1789-1814), la Restauration réintroduit ce titre[Note 7].
Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
10 The Duc d'Orléans.jpg Ferdinand-Philippe d’Orléans
Né le — Mort le
18141830
Portrait of Helene of Mecklenburg-Schwerin.jpg
Fils du précédent. Son père, lorsqu'il devient Roi des français, réintroduit le titre de duc d’Orléans.
Il épouse en 1837 Hélène de Mecklembourg-Schwerin.

Cinquième création (1840)[modifier | modifier le code]

Le titre de duc de Chartres est concédé au cadet de la famille royale de France pendant la monarchie de Juillet[Note 2],[Note 8].
Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
11 Robert d'Orléans duc de Chartres (Recueil Portraits de membres de (...) btv1b84329330 23.jpg Robert d’Orléans
Né le — Mort le
18401910
Françoise of Orléans (1844–1925), Duchess of Chartress.jpg
Fils cadet du précédent.
Il épouse en 1863 Françoise d'Orléans (1844-1925).

Titre de courtoisie orléaniste[modifier | modifier le code]

Le titre de « duc de Chartres » est attribué par Henri d'Orléans (1908-1999), comte de Paris et petit-fils du précédent, sur sa propre volonté[Note 9]. Étant donné qu’il n’est pas chef d’État, cet usage ne peut être que de courtoisie. Il l’a ainsi concédé au fils aîné de Jacques d'Orléans (1941), duc d’Orléans, probablement pour reprendre l’usage datant de 1676[Note 2].

Rang Portrait Nom Période Autres titres Notes
12 Charles-Louis d'Orléans, duc de Chartres.JPG Charles-Louis d'Orléans
Né le (50 ans)
Depuis 1996 Fils de Jacques d'Orléans, « duc d'Orléans », petit-fils d’Henri d'Orléans (1908-1999), arrière-petit-fils de Jean d'Orléans (1874-1940) et arrière-arrière-petit-fils du précédent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b En 882, il s’agit de la création du comté de Chartres. C’est en 1528 que le comté deviendra duché.
  2. a b c et d Le prince Philippe d'Orléans (1640-1701), duc d'Orléans, fondateur de la maison d’Orléans, fait titrer l’aîné de ses fils Alexandre-Louis (1673-1676) duc de Valois tandis que le cadet, Philippe prend le titre de duc de Chartres. Lorsque le jeune Valois meurt en 1676, le duc de Chartres devient le fils aîné (survivant) du duc d’Orléans. L’usage, par la suite, fait des fils aînés des ducs d’Orléans des ducs de Chartres, et cela jusqu’en 1830.
  3. En 886, Hasting revend le comté de Chartres[source insuffisante] acquis en 879 pour financer une expédition dans laquelle il disparaît.
  4. Ce second mariage est contesté. Il pourrait d'agir d'une confusion avec sa sœur presque homonyme, Adélaïde de Valois. Pour approfondir, voir l'article la concernant.
  5. Le premier acte en latin et le second en français, par lesquels est confirmé l’amortissement à l’abbaye de la Clarté-Dieu d’une somme de cent livres tournois à percevoir chaque année à la Toussaint sur la rente annuelle de 3 000 livres tournois qu’il a faite à sa tante en échange du comté de Chartres.
  6. De jure, Louis-Philippe Ier est pleinement « duc de Chartres » jusqu’en 1793. À la mort de son père, il devient « duc d’Orléans », mais, n’ayant pas de fils jusqu’en 1810, il garde ce titre.
  7. Le prince Ferdinand-Philippe naît en 1810, dans une France d’Empire qui ne reconnaît pas les titres d’Ancien Régime qu’il devrait avoir ; si bien que c’est sous la Restauration (1814-1830) que la titulature sera reprise.
  8. En tant que fondateur potentiel d'une 5e maison d'Orléans, son frère aîné Philippe d'Orléans (1838-1894) étant appelé, en 1840, à succéder, après son père, à son grand-père Louis-Philippe Ier.
  9. Voir le point de vue légitimiste.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Sassier, Hugues Capet : Naissance d'une dynastie, Fayard, coll. « Biographies historiques », , 364 p. (ISBN 978-2-213-67002-7, lire en ligne), p.131.
  2. Michel Dillange, Les comtes de Poitou, ducs d'Aquitaine : 778-1204, Mougon, Geste éd., coll. « Histoire », , 303 p., ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-910919-09-9, ISSN 1269-9454, BNF 35804152), p. 60.
  3. Alexandre Dupré, bibliothécaire de la ville de Blois - Société archéologique d'Eure-et-Loir, « Les comtesses de Chartres et de Blois - Étude historique p. 201 à 203 », sur https://gallica.bnf.fr, (consulté le ).
  4. a et b A. Dupré, bibliothécaire de la ville de Blois - Mémoires de la Société archéologique d'Eure-et-Loir, tome V, Les comtesses de Chartres et de Blois - Étude historique, Chartres, Imprimerie Ed. Garnier - Petrot-Garnier Libraire, place des Halles, 16 et 17, , 412 p. (lire en ligne), p. 224.
  5. A. Dupré, bibliothécaire de la ville de Blois - Mémoires de la Société archéologique d'Eure-et-Loir, tome V, Les comtesses de Chartres et de Blois - Étude historique, Chartres, Imprimerie Ed. Garnier - Petrot-Garnier Libraire, place des Halles, 16 et 17, , 412 p. (lire en ligne), p. 227.
  6. Généalogie de la maison d’Amboise.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Eugène-Louis-Ernest de Buchère de Lépinois, Histoire de Chartres, t. 2, Garnier, (lire en ligne).