Comté de Sidon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le contenu de cet article ou de cette section est peut-être sujet à caution et doit absolument être sourcé. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous connaissez le sujet dont traite l'article, merci de le reprendre à partir de sources pertinentes en utilisant notamment les notes de fin de page. Vous pouvez également laisser un mot d'explication en page de discussion (modifier l'article).

Le comté de Sidon est un des principaux fiefs du royaume de Jérusalem.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Sidon fut conquise en décembre 1110, érigée en comté et donnée à Eustache Grenier. Elle fut momentanément conquise par Saladin de 1187 à 1197 et rendue aux descendants d'Eustache Grenier. Julien Grenier la vendit à l'Ordre du Temple, mais la ville fut détruite par les Mongols la même année, puis conquise par les Mamelouks.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une seigneurie côtière entre Tyr et Beyrouth.

Féodalité[modifier | modifier le code]

Suzerain : le roi de Jérusalem.

Le comté est l'un des quatre fiefs principaux du royaume.

Liste des comtes[modifier | modifier le code]