Comptable agréé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser. (Dernière mise à jour : septembre 2013) (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Comptable agréé (CA), ou comptable professionnel agréé, est un titre professionnel.

L’expertise CA[modifier | modifier le code]

Telle qu’elle est définie dans le Code de déontologie des comptables agréés, l’expertise comptable est le fait d’offrir au public des services qui consistent à améliorer la qualité de l’information financière, comptable ou décisionnelle, ou le contexte dans lequel elle est présentée en vue d’aider les décideurs.

Ces services comprennent :

  • la prestation de services de comptabilité qui comportent des travaux de synthèse ou d’analyse, des conseils, de la consultation ou des travaux d’interprétation;
  • les missions de compilation;
  • les services de certification, notamment les missions de vérification et d’examen ainsi que les rapports dérivés;
  • les services en matière de fiscalité;
  • les services en matière de juricomptabilité;
  • les services de planification financière.


En plus de l’expertise comptable, les CA offrent une gamme complète de conseils et de services pour les organisations et les particuliers :

  • les conseils en matière de gestion;
  • les services ayant trait à l’insolvabilité;
  • le traitement de l’information;
  • l’administration du bien d’autrui;
  • les conseils en technologies de l’information;
  • le courtage d’affaires;
  • la liquidation testamentaire et l’administration de successions;
  • la consultation en matière d’assurance;
  • l’évaluation;
  • la préparation de déclarations fiscales et autres déclarations ou documents statutaires personnels;
  • la tenue de livres.

Cheminement[modifier | modifier le code]

Pour décrocher leur titre au Québec, les comptables agréés doivent compléter le Programme de formation professionnelle de l’Ordre des comptables agréés du Québec, une formation universitaire de deuxième cycle, et effectuer un stage de deux ans au sein d’une organisation maître de stage dûment accréditée. Ils doivent aussi réussir l’Évaluation uniforme pancanadienne des comptables agréés (EFU).

Ordre professionnel[modifier | modifier le code]

Tous les CA du Québec sont membres de l’Ordre des comptables agréés, organisme dont la mission première est de protéger le public en exerçant un contrôle sur l’admission et la compétence de ses membres. Une fois admis au sein de la profession, les CA sont tenus de garder à jour leurs connaissances et leurs compétences tout au long de leur carrière et d’exercer la profession en respectant les dispositions du Code des professions, de la Loi sur les comptables agréés, du Code de déontologie des comptables agréés et de nombreux autres règlements.

En fait, chaque province possède son propre ordre ou institut de comptables agréés qui, dans l'ensemble, joue le même rôle auprès de leurs membres que l'Ordre des CA du Québec. L’Ordre du Québec collabore étroitement avec les autres ordres provinciaux, notamment dans le cadre des accords de réciprocité. Ainsi les CA peuvent conserver leur titre et les privilèges qui y sont rattachés en s'inscrivant simplement auprès de l'ordre provincial concerné lorsqu’ils se déplacent d’une province à l’autre.

Les trois ordres comptables québécois (CA, CGA, CMA) ont annoncé le 4 octobre 2011 par voie d'un communiqué conjoint qu’ils avaient donné à l’Office des professions du Québec un avis favorable à l'unification de la profession comptable au Québec.

Le 28 mars 2012, le ministre de la Justice et ministre responsable de l’application des lois professionnelles du Québec, Jean-Marc Fournier, a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi no 61, Loi sur les comptables professionnels agréés. Ce projet de loi témoigne de la volonté du gouvernement de regrouper au sein d’un seul ordre les membres des trois ordres comptables actuellement régis par le Code des professions et par la Loi sur les comptables agréés[1]. Voici donc une nouvelle étape vers la formation du futur ordre qui réunira les quelque 35 000 comptables professionnels du Québec, formant ainsi le troisième ordre professionnel en importance au Québec.


Sites web des ordres et instituts de CA au Canada[modifier | modifier le code]

Le CA à l’international[modifier | modifier le code]

Les CA sont à l’œuvre dans plus de 100 pays dont l’Angleterre, les États-Unis, la France et le Japon. L’Institut Canadien des Comptables agréés (ICCA) s’est joint à huit des plus importants organismes comptables mondiaux pour créer la Global Accounting Alliance (GAA) qui représente plus de 750 000 comptables professionnels dans le monde.

Professionnels formés à l’étranger[modifier | modifier le code]

L'Ordre des comptables agréés du Québec a signé des ententes de réciprocité avec des organismes comptables dans plusieurs pays dans le monde. Pour de plus amples renseignements, consulter Comment devenir comptable agréé (CA) dans la province de Québec en vertu d'une entente de réciprocité.

Liste des organismes comptables désignés[modifier | modifier le code]

  • The South African Institute of Chartered Accountants (SAICA);
  • The Institute of Chartered Accountants in Australia (ICAA);
  • L’Institut des Reviseurs d’Entreprises de Belgique (IRE);
  • Le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables de France (OEC);
  • L’Instituto Méxicano de Contadores Públicos (IMCP);
  • The Hong Kong Institute of Certified Public Accountants (HKICPA);
  • The Japanese Institute of Certified Public Accountants (JICPA);
  • The Institute of Chartered Accountants in Ireland (ICAI);
  • The Institute of Chartered Accountants of New Zealand (ICANZ);
  • The Nederland Instituut van Register Accountants (NIRA);
  • The Institute of Chartered Accountants in England and Wales (ICAEW);
  • The Institute of Chartered Accountants in Scotland (ICAS);
  • The American Institute of Certified Public Accountants (AICPA).

Il faut avoir réussi le ou les examens d’admission de l’AICPA et le State Board concerné doit avoir adopté des dispositions de réciprocité visant à permettre aux CA du Québec d’obtenir un certificat de CPA et un permis d’exercice.

Liste des State Boards of Accountancy[modifier | modifier le code]

Alabama Maryland Oklahoma
Arkansas Massachusetts Oregon
Californie Michigan Pennsylvania
Colorado Minnesota South Carolina
Delaware Mississippi South Dakota
District of Columbia Missouri Tennessee
Floride Montana Texas
Guam Nebraska Utah
Idaho Nevada Vermont
Illinois New Hampshire Virginie
Indiana New Jersey Washington
Iowa Nouveau-Mexique West Virginia
Kansas New York Wisconsin
Kentucky Caroline du Nord Wyoming
Louisiane North Dakota
Maine Ohio

Fellow de l’Ordre des comptables agréés du Québec[modifier | modifier le code]

Le titre de Fellow, indiqué par les lettres FCA, constitue une reconnaissance des réalisations de comptables agréés qui se sont illustrés par leur professionnalisme, ou qui ont témoigné d’un engagement remarquable dans les affaires de la profession ou dans leur communauté. Au Québec, environ 400 CA se sont vu décerner le titre de FCA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]