Comportement agonistique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Comportement agonistique rituel chez l'araignée Zygoballus sexpunctatus.
Combat rituel entre deux crotales.

En éthologie, un comportement agonistique (grec ancien ἀγωνιστικός, agônistikos, « de compétition ») désigne l'ensemble des conduites liées aux confrontations de rivalité entre individus. Ce comportement qui englobe l'agression (attaque, comportement de menace, défense) et la fuite, est notamment chargé de régler les problèmes de tension dans un groupe social (territorialité, accouplement).

Champ d'application[modifier | modifier le code]

La définition ci-dessus inclut explicitement des conduites telles que le combat rituel (de), la subordination, la soumission, la retraite et la conciliation qui sont fonctionnellement et physiologiquement liées à un comportement agressif, mais ne relèvent pas de la définition étroite de « comportement agressif ».
Elle exclut les comportements liés aux relations prédateurs-proies (un cas particulier est cependant celui du cannibalisme).

La compréhension de ce concept n'est pas uniforme dans la littérature éthologique et certains auteurs l'utilisent dans le sens de « comportement agressif » et excluent donc le comportement de fuite[1].

Postures, attitudes[modifier | modifier le code]

Des postures typiques sont associées aux comportements agonistiques, avec par exemple chez les chiens les poils hérissés, dents montrées, aboiements, morsures ou au contraire queue basse, mise sur le dos.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Klaus Immelmann, Dictionnaire de l'éthologie, Editions Mardaga, , p. 58.

Source[modifier | modifier le code]