Complexe fortifié d'Osovitse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Complexe fortifié d'Osovitse
Fort 2 de la forteresse d'Osoviets (Osovistse)
Fort 2 de la forteresse d'Osoviets (Osovistse)
Description
Type d'ouvrage complexe fortifié
Dates de construction 1882 - 1892
Ceinture fortifiée
Utilisation
Utilisation actuelle Une partie abrite le Centre d'information du Parc national de la Biebrza
Propriété actuelle Armée polonaise
Garnison
Armement de rempart
Armement de flanquement
Organe cuirassé
Modernisation béton spécial
Programme 1900
Dates de restructuration
Tourelles
Casemate de Bourges
Observatoire
Garnison
Programme complémentaire 1908
Coordonnées 53° 28′ 20″ nord, 22° 39′ 06″ est

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
Complexe fortifié d'Osovitse

La forteresse d'Osoviets, en polonais Twierdza Osowiec, est une forteresse du XIXe siècle du nord-est de la Pologne et construite, à l'origine par l'Empire russe. En russe son nom est Крепость Осовец i.e. Krepost Osovets. En anglais, les sources varient : d'Osowiec[1] Osovets, Ossovetz, Osovetz et Ossovets. Ce lieu vit d'âpres combats pendant la Première Guerre mondiale quand elle fut héroïquement défendue pendant des mois par la garnison russe contre les attaques allemandes.

Monument dans la forteresse d'Osowiec.
Parade devant l'église de la forteresse d'Osowiec, 1915, à l'occasion de la remise de Croix de St-Georges
Prionniers allemands dans la forteresse d'Osowiec, 1914

Histoire[modifier | modifier le code]

Date de création[modifier | modifier le code]

La forteresse fut construite dans les années 1882 - 1892 comme un des travaux de défense destinés à protéger la frontière russe contre l'Empire allemand. Elle fut continuellement modernisée pour tenir compte des progrès et supporter les coups de l'artillerie lourde de siège.

Concepteur[modifier | modifier le code]

En 1889 - 1893, l'ingénieur militaire Nestor Bunitsky prit une part importante dans la création de la forteresse. Elle était localisée sur la rivière Biebrza, à environ 50 km de la frontière avec la Prusse-Orientale, là où les marais de la rivière pouvaient être traversés, contrôlant alors un point de passage contrôlé important.

Position stratégique[modifier | modifier le code]

Les marais et les tourbières étendus qui l'entouraient le rendaient d'un accès difficile par des attaquants. La voie de chemin de fer stratégique Białystok - Ełk (Lyck) - Kaliningrad (Kaliningrad traversait la forteresse et la rivière Biebrza là.

Première guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La forteresse subit de lourds combats pendant la Première Guerre mondiale de septembre 1914 à août 1915 où elle fut abandonnée par l'Armée russe.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Dans les années entre-deux-guerres, la forteresse fut utilisée par l'Armée polonaise.

Seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de l'invasion de la Pologne en 1939 elle fut contournée et ne vit pas beaucoup de combats. Pendant l'Opération Bagration et plus spécialement l'Offensive d'Osovets (appartenant à la 3e phase). Elle fut occupée par la Wehrmacht qui l'inclut dans sa ligne de défense. Le 2e front biélorusse et certaines de ses unités s'investirent et prirent la forteresse, après un lourd bombardement du 4e Corps d'aviation d'assaut commandé par le Major-général Georgiy Baidukov, le 14 août 1944. L'ordre du jour n° 166 de Joseph Staline note la prise de la forteresse ce jour-là et félicite les unités et les commandants concernés. En fait, les tentatives continuèrent pour s'emparer des têtes de pont sur la Narew, pendant la fin août. La forteresse subit de gros dégâts.

État actuel[modifier | modifier le code]

De nos jours, certaines parties de la forteresse ont été amènagées pour être visitées par les touristes, spécialement ceux qui sont dans les limites du Parc national de la Biebrza. Le centre d'information du parc est situé à Osowiec-Twierdza[2], un petit hameau situé dans le territoire de la forteresse. Le reste de la forteresse appartient toujours à l'Armée polonaise et son accès est interdit.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ru) Хмельков С. А. (Khmelkov, S.A.), Борьба за Осовец (Struggle for Osovets), Moscow, Государственное военное издательство наркомата обороны СССР,‎ [détail de l’édition] (lire en ligne)
  • (pl) Perzyk Bogusław, Twierdza Osowiec 1882 - 1915, Warszawa, Militaria Bogusława Perzyka, [détail de l’édition] (ISBN 83-907405-1-6)