Compagnie du chemin de fer Liégeois-Limbourgeois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Compagnie du chemin de fer
Liégeois-Limbourgeois
Création 10 décembre 1862
Disparition 1898
Successeur État Belge

Forme juridique société anonyme
Sigle LL
Siège social Drapeau de Belgique Liège (Belgique)

La Compagnie du chemin de fer Liégeois-Limbourgeois (LL), est une société anonyme créée en 1862 pour reprendre la concession du chemin de fer du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société anonyme dite Compagnie du chemin de fer Liégeois-Limbourgeois, dont le nom complet est Compagnie du chemin de fer Liégeois-Limbourgeois et des prolongements, est autorisée et ses statuts approuvés par l'arrêté royal du 10 décembre 1862.

Son objet est l'établissement et l'exploitation :

« A. D'un chemin de fer de Tongres à Ans, passant par Glons, avec 1° embranchement se dirigeant sur Liége, et passant par Herstal et le faubourg Vivegnis et 2° un embranchement vers les houillères du nord de Liége. L'établissement du premier de ces embranchements est obligatoire, celui du second facultatif.
B. Un chemin de fer de Hasselt à la frontière des Pays-Bas, dans la direction d'Eyndhoven, si la concession définitive peut en être obtenue des deux gouvernements.
C. D'un chemin de fer de Tongres au chemin de fer de Hasselt à Maestricht, avec parcours commun sur ce dernier chemin de fer entre Munster Bilzen et Hasselt.
Le tout aux termes de l'arrêté royal du 14 juin 1861, de la convention du 7 juin 1862, et de la convention supplémentaire du 29 août suivant y annexée, la-dite société devra aussi construire et exploiter les raccordements au canal de Hasselt et la station de Beverst pour le cas où le gouvernement accorderait la concession de ces embranchements. »

Le 22 avril 1864[1], un arrêté royal autorise la Compagnie LL à céder l'exploitation des lignes de son réseau, réalisée ou à construire, à la Compagnie pour l'exploitation des chemins de fer de l'État Néerlandais. Le 1er juillet 1864, un arrêté royal la déclare concessionnaire du chemin de fer de Hasselt à la frontière des Pays-Bas dans la direction d'Eyndhoven[2].

La Compagnie Néerlandaise débute l'exploitation du réseau le 1er juillet 1866. Ce service est pris à forfait, « moyennant la garantie d'une rente fixe kilométrique qui couvre l'intérêt et l'amortissement des obligations, en assurant de plus aux actions une part de 35 % dans les recettes brutes du chiffre de 17 200 fr par kilomètre ».

Après négociations, l'État-Belge rachète le réseau LL le 1er janvier 1896[3].

Réseau[modifier | modifier le code]

Chronologie des ouvertures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Belgique, Pasinomie, ou Collection complète des lois, décrets, arrêtés et règlements généraux qui peuvent être invoqués en Belgique, Volume 34, 1864, p. 185 intégral (consulté le 15 mars 2012)
  2. Belgique, Bulletin Usuel des Lois et Arrêtés, Bruylant, 1871, p. 297 intégral (consulté le 15 mars 2012).
  3. Belgique, Statistique générale de la Belgique: Exposé de la situation du royaume de 1876 à 1900, rédigé sous la direction de la Commission centrale de statistique, 1914 extrait (consulté le 15 mars 2012).
  4. a, b, c et d (de) Site vonderruhren.de Strecke 34 Hasselt - Liège lire (consulté le 15 mars 2012).
  5. Edouard Limauge, « Chemins de fer Liégeois-Limbourgeois », dans La bourse et les agents de change: études suivies d'un aperçu sur la lettre de change et d'une notice sur toutes les valeurs cotées a la bourse de Bruxelles, Volume 2, Ve J. Van Buggenhoudt, 1864, p. 119 lire (consulté le 15 mars 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Demeur, « 110. Compagnie du chemin de fer Liégeois-Limbourgeois et des prolongements - Statuts », dans Les Sociétés anonymes de Belgique en 1857, collection complète des statuts, collationnés sur les textes officiels, avec une introduction et des notes, 1863 pp. 277-282 (intégral).
  • Cyrin van der Elst (entrepreneur des chemins de fer), De l'avenir des chemins de fer Liégeois-Limbourgeois, 1866 (intégral).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]