Compagnie des chemins de fer des Ardennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Compagnie des Ardennes
Création 11 juillet 1855
Disparition 1er janvier 1864
Fondateur(s) Paul de Noailles (président)
Successeur Compagnie de l'Est

Forme juridique société anonyme
Siège social Drapeau de France Paris (France)

La Compagnie des chemins de fer des Ardennes, anciennement dénommée Compagnie du chemin de fer des Ardennes et de l'Oise, est une société anonyme qui constitua un réseau de voies ferrées sur le territoire français entre 1855 et 1863.

Elle disparaît le 1er janvier 1864, date officielle de sa fusion avec la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société anonyme dénommée « Compagnie du chemin de fer des Ardennes et de l'Oise », est autorisée par le décret impérial du 11 juillet 1855. Elle dispose d'un fonds social de 21 millions de francs réparti en 42 000 actions de 500 francs entièrement souscrites. Son premier conseil d'administration est composé du duc de Noailles, du baron Seillière, du baron Eugène Ladoucette, de Jules François Riché, du comte Fernand Foy, de Mathieu-Édouard Werlé, de Charles Demachy, de Bazin du Mesnil, de Henri Galos, de Samuel Laing, de Charles Devaux, de Mathew Uzielli et de William Reed[1].

Un décret impérial du 3 juillet 1857 autorise la société à modifier son nom ; elle est dénommée « Compagnie des chemins de fer des Ardennes »[2]. Elle est le plus souvent appelée « Compagnie des Ardennes »[3].

Elle est rachetée par la Compagnie des chemins de fer de l'Est selon les termes d'un traité signé le 12 mai 1857. Ce traité est approuvé par deux décrets impériaux le 11 juin 1859[4],[5]. Toutefois la convention ne prévoit que le rachat ne sera effectif que deux ans après la mise en service du réseau de la Compagnie des chemins de fer des Ardennes. Cette clause est modifiée selon les termes d'une convention signée le 15 mars 1863 entre les deux compagnies, qui fixe la date de la fusion au 1er janvier 1864[6]. Cette convention est approuvée par un décret impérial le 11 juin suivant[7].

Réseau[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive de lignes concédées et mises en service par la Compagnie des Ardennes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. B. Duvergier, France, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d'État, t. 55 (texte,publication en série imprimée), Paris, A. Guyot et Scribe, (ISSN 1762-4096, lire en ligne), « 11 juillet - 25 août 1855 = Décret impérial portant autorisation de la société anonyme formée à Paris sous la dénomination de Compagnie des chemins de fer des Ardennes et de l'Oise (XI, Bull. supp. CCXII, no 3501) », p. 265-269.
  2. J. B. Duvergier, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlemens et avis du Conseil d'État. Tome 57e, p. 284. Année 1857. Lire en ligne (consulté le 15 août 2012).
  3. Archives nationales du monde du travail, Compagnie des Ardennes, 13 AQ. Lire en ligne (consulté le 8 mai 2011).
  4. « N° 6707 - Décret impérial qui approuve la convention passée, les 24 juillet 1858 et 11 juin 1859, entre le ministre de l'agriculture, du commerce et des travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de l'Est : 11 juin 1859 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 14, no 709,‎ , p. 59 - 87.
  5. « N° 6708 - Décret impérial qui approuve la convention passée, les 24 juillet 1858 et 11 juin 1859, entre le ministre de l'agriculture, du commerce et des travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer des Ardennes : 11 juin 1859 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 14, no 709,‎ , p. 87 - 93.
  6. François Caron, Les grandes compagnies de chemin de fer en France : 1823-1937, Librairie Droz, , 411 p. (ISBN 9782600009423, lire en ligne), p. 33
  7. « N° 11549 - Décret impérial qui approuve la convention passée, le 1er mai 1863, entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux Publics, et la compagnie des chemins de fer de l'Est : 11 juin 1863 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 22, no 1141,‎ , p. 138 - 146 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Manceau, « L'épopée de la Compagnie des Ardennes. 1853-1863 », dans Études ardennaises, no 15, octobre 1958. pp. 9-42

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]