Compagnie des chemins de fer d'intérêt local de Saône-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un train à Tournus en direction de Louhans.
La voie de la ligne de Mâcon à Fleurville à Mâcon.
La station de L'Ecotet, sur la ligne de Tournus à Louhans.

La Compagnie des chemins de fer d'intérêt local de Saône-et-Loire (SL)[1] est créée pour construire et exploiter un réseau ferroviaire à voie métrique dans le département de Saône-et-Loire entre 1901 et 1945[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La concession est attribuée à messieurs Edmond Coignet, ingénieur civil, et Paul Grosselin, tous deux demeurant à Paris.

Les lignes[modifier | modifier le code]

Les lignes administrées par cette compagnie, résultant d'un programme de chemins de fer départementaux établi en 1891, étaient :

  • la ligne de Château-Chinon à Autun, longue de 49 kilomètres (dont 26 km en Saône-et-Loire), ouverte le 22 août 1900, puis le [3] de Corcelles à Château-Chinon, et fermée en 1934 ;
  • la ligne de Saint-Bonnet-de-Joux-Beaubery à Montceau-les-Mines, longue de 45 kilomètres, ouverte le 6 décembre 1900 et fermée en 1935 ;
  • la ligne de Chalon-sur-Saône à Mervans, longue de 30 kilomètres, ouverte en totalité le 26 novembre 1903[4] (ouverture de Mervans à Saint-Marcel dès le 25 juin 1901) et fermée en 1932 pour le trafic de passagers et en 1945 pour le transport de marchandises ;
  • la ligne de Mâcon à Fleurville, longue de 35 kilomètres, inaugurée le 11 novembre 1900 et fermée en 1931 pour le trafic de passagers[5] et en 1935 pour le transport de marchandises ;
  • la ligne de Tournus à Louhans, longue de 33 kilomètres, ouverte en 1907 et fermée en 1938.

Toutes ces lignes n'étaient pas reliées entre elles.

Chaque ligne possédait son propre dépôt :

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Locomotives à vapeur :

Voitures à voyageurs

  • voitures à 2 essieux et accès par plates-formes : 55 unités.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Nicolas, Les petits chemins de fer de nos campagnes, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 19 (octobre 1973), pp. 19-22.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.numistoria.com/imgtitre/4266efc_hau.jpg
  2. www.trains-fr.org/facs/lig71.htm
  3. « Recueil général des lois, décrets et arrêtés ... », sur Gallica, (consulté le 9 mai 2019)
  4. « Recueil général des lois, décrets et arrêtés ... », sur Gallica, (consulté le 8 mai 2019)
  5. Source : « Les petits tacots sont morts... Que vivent les petits tacots ! », article paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 20 de décembre 1973 (pages 29 et 30).
  6. http://www.saintmarcel.com/vie_locale/patrimoine.html

Lien externe[modifier | modifier le code]