Compagnie de propagande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une compagnie de propagande (en allemand Propagandakompanie, PK ou Propagandatruppe), était une unité militaire de la Wehrmacht pendant la période du national-socialisme chargée de la propagande[1] envers les soldats et la population allemande mais également les populations des territoires occupés par les troupes allemandes. Ces compagnies étaient directement supervisées par l'Amtsgruppe für Wehrmachtpropaganda (WPr) du haut commandement de l'armée[1] et qui faisait le lien avec le ministère allemand à la Propagande[1].

À la fin de 1942, ces compagnies comprenaient plus de 15 000 hommes. Le WPr contrôlait ainsi 21 PK de la Heer, l'armée de terre allemande, 8 de la Luftwaffe , 3 départements de propagande et une PK autonome de la Kriegsmarine, 8 départements de propagande pour les territoires occupés et un bataillon de propagande SS[2].

Ces unités comprenaient entre autres des journalistes, des caméramen, photographes, dont plusieurs éminents photographes civils d'avant-guerre[1].

Accompagnant les armées allemandes sur différents fronts, elles produisirent plus de 80 000 articles et plus de 2 millions de clichés photographiques

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « La propagande officielle », sur http://regards-ghettos.memorialdelashoah.org (consulté le 20 novembre 2015).
  2. (de) Daniel Uziel: Propaganda, Kriegsberichterstattung und die Wehrmacht. Stellenwert und Funktion der Propagandatruppen im NS-Staat.
    (de) Rainer Rother, Judith Prokasky (Hg.): Die Kamera als Waffe. Propagandabilder des Zweiten Weltkrieges. edition text+kritik, München 2010, S. 13–36, hier S. 20.