Compagnie Océane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la Bretagne image illustrant la mer
Cet article est une ébauche concernant la Bretagne et la mer.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Compagnie Océane
logo de Compagnie Océane
Création 2008
Slogan Les îles du Morbihan
Siège social Drapeau de France Lorient (France)
Activité Transports maritimes et logistiques
Société mère Veolia Transdev
Sociétés sœurs SNCM CTM TiM Kicéo
Effectif 250 personnes
Site web http://www.compagnie-oceane.fr/

La Compagnie Océane est une société de transport maritime du Morbihan, filiale de la multinationale Transdev (anciennement Veolia Transport), dont 50 % du capital est détenu par Veolia Environnement et 50 % par la Caisse des dépôts et consignations. Elle a été créée à la suite de la décision du 27 novembre 2007 du conseil général du Morbihan d'attribuer à Veolia Transport les liaisons maritimes entre Quiberon (Port Maria) et les îles de Houat, Hoëdic, et Belle-Île, ainsi que la liaison entre Lorient et l'île de Groix. La Compagnie Océane transporte chaque année environ 1 600 000 passagers, ce qui représente, après les liaisons Corse–continent, un des plus gros trafic maritime de passagers en France[1].

Elle a repris l'exploitation de ces lignes le 1er janvier 2008, faisant suite à la Société morbihannaise de navigation. Cette dernière a attaqué en justice ce contrat de délégation de service public signé par le Conseil général du Morbihan. Le contrat entre Veolia Transport et le Conseil général du Morbihan a une durée de 7 ans, du 1er janvier 2008 au 1er janvier 2015. Veolia Transport prévoit un chiffre d'affaires total sur 7 ans de 143 millions d'euros. Le contrat inclut la construction d'un nouveau ferry et d'une vedette rapide. Une nouvelle délégation de service public (DSP) au profit de la Compagnie Océane a été voté le 18 novembre 2014[2], malgré une importante opposition des populations des îles desservies (Belle-Île-en-Mer, Groix, Hœdic et Houat). Le nouveau contrat a été signé, malgré sept années d'importants déficits d'exploitation (tandis que l'ancien délégataire était bénéficiaire sur son dernier exercice) et pour six nouvelles années, du 1er janvier 2015 au 1er janvier 2020[3],[4].

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

Flotte[modifier | modifier le code]

Les navires appartiennent au conseil général du Morbihan qui les met au service de la Compagnie Océane. Ils ont été pour la plupart déjà exploités par la Société morbihannaise de navigation, sauf le Kerdonis, le Melvan et l’Île de Groix qui ont été livrés après le 1er janvier 2008.

Entre Quiberon et Belle-Île-en-Mer[modifier | modifier le code]

Vindilis[modifier | modifier le code]

Roulier construit en 1998, en remplacement du Guerveur sur la ligne Le Palais–Quiberon. Premier navire du conseil général du Morbihan étant équipé d'une plateforme élévatrice pour véhicules (dit aussi Car Deck) et d'une coupée actionnée par un treuil hydraulique dédiée uniquement aux embarquements et débarquements des passagers. Il est aussi le plus gros navire qu'exploite la Compagnie Océane.

Longueur 48 m
Largeur 12,50 m
Capacité 398 passagers et 39 voitures (Car Deck pour 15 voitures)
Vitesse de croisière 12,5 nœuds

Bangor[modifier | modifier le code]

Roulier construit en 2006, jumeau de l'Île de Groix. Remplace l'Acadie sur la ligne Le Palais–Quiberon.

Longueur 46 m
Largeur 12 m
Capacité 450 passagers et 32 voitures (ou 3 camions et 15 voitures) ; Car Deck pour 15 voitures
Vitesse de croisière 12 nœuds

Kerdonis[modifier | modifier le code]

Vedette rapide construite en 2010 par le chantier Gamelin à La Rochelle en remplacement du Locmaria 56, exploité sur les lignes Le Palais–Quiberon et Sauzon–Quiberon. Ce navire, bien que moins rapide et transportant moins de passagers que le Locmaria 56, consomme beaucoup moins de carburant que celui-ci, qui a été vendu en 2010 à la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon[5].

Longueur 30,75 m
Largeur 7,90 m
Capacité 295 passagers
Vitesse de croisière 20 nœuds

Acadie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Acadie (ferry) .

Roulier mixte construit en 1971 par les Chantiers et Ateliers de la Perrière à Lorient, il fut affecté à la ligne Le Palais–Quiberon jusqu'en 2006.

Il est retiré du service régulier en 2006 après l'arrivée sur la ligne Le Palais–Quiberon du Bangor. L'Acadie est désormais armée en cas d'avarie du Saint Tudy ou de l'Île de Groix sur la liaison Lorient–Groix. En été, l'Acadie peut aussi être utilisé sur la ligne Le Palais–Quiberon en complément du Vindilis et du Bangor et faire les liaisons réservées aux transports des marchandises.

Longueur 45 m
Largeur 10 m
Capacité 600 passagers et 25 voitures
Vitesse de croisière 12 nœuds

Entre Quiberon et les îles de Houat et Hoëdic[modifier | modifier le code]

Durée de traversée entre Quiberon et Houat : entre 40 et 45 minutes.

Durée de traversée entre Quiberon et Hoëdic : entre 55 et 70 minutes.

Melvan[modifier | modifier le code]

Vedette mixte construite en 2010 par le chantier Glehen à Douarnenez. Remplace le Dravanteg sur la ligne Quiberon–Houat–Hoëdic.

Longueur 31 m
Largeur 8,06 m
Capacité 234 passagers et 2 à 3 voitures
Vitesse de croisière 16,5 nœuds

Dravanteg[modifier | modifier le code]

Vedette mixte construite en 1991 chantier Navale Aluminium Atlantique à Saint-Brévin-les-Pins. Depuis son remplacement par le Melvan en 2010, le Dravanteg n'est plus très souvent armé, à cause d'une consommation trop importante en carburant. Ainsi, lorsque le Melvan est indisponible, c'est le plus souvent l'Enez Edig ou le Kerdonis qui le remplace.

Longueur 25,50 m
Largeur 9 m
Capacité 182 passagers et 2 voitures182 passagers et 2 voitures
Vitesse de croisière 18 nœuds

Enez Edig[modifier | modifier le code]

Vedette rapide construite en 2007 pour le compte de la compagnie Les Vedettes de l'Odet, et racheté pour l'été 2008 par la Compagnie Océane pour remplacer le Béniguet (ex Rose Héré), qui lui-même avait remplacé le Gourinis, après son naufrage près du phare de la Teignouse le 29 avril 2007.

Notons que durant l'été 2015, la Compagnie Penn ar Bed a affrété ce navire pour renforcer ses liaisons sur Ouessant, Molène et Sein. En 2016, la Compagnie Penn ar Bed exploite l'Enez Edig pour ses liaisons au départ de Camaret et en renfort sur ses lignes annuelles. l'Enez Edig remplace l'Andre Colin au sein de la Compagnie Penn ar Bed.

Longueur 27,38 m
Largeur 7,90 m
Capacité 200 passagers
Vitesse de croisière 15 nœuds

Entre Lorient et l'île de Groix[modifier | modifier le code]

Durée de la traversée: entre 45 et 50 minutes.

Saint Tudy[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saint Tudy (navire).

Roulier construit en 1985, il a été entièrement remotorisé fin 2011 pour pouvoir continuer son service au moins jusqu'en 2015. Malgré son âge assez avancé (30 ans en 2015), il assure tout seul la liaison en hiver car il est le seul qui est autorisé à transporter des camions citerne d'essence destinée à la station-service de l'île (du fait de ses grandes ouvertures permettant une bonne aération du garage).

Longueur 44,50 m
Largeur 11 m
Capacité 440 passagers et 21 véhicules
Vitesse de croisière 12 nœuds

Île de Groix[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Île de Groix (navire).

Roulier construit en 2008, sistership du Bangor. Il a remplacé le Kreiz er Mor sur la ligne Lorient–Groix.

En basse saison (octobre-mars), il sert sur la liaison Quiberon–Le Palais (Belle-Île-en-Mer) en cas d'avarie du Vindilis ou du Bangor.

Longueur 46 m
Largeur 12 m
Capacité 32 voitures (ou 3 camions et 15 voitures), Car Deck pour 15 voitures
Vitesse de croisière 12 nœuds

Anciens navires du conseil général du Morbihan[modifier | modifier le code]

Note : les anciens navires sont classés par date de construction.

Émile Solacroup[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Émile Solacroup.

L'Émile Solacroup (surnommé Le Solacroup par les Bellilois) a été construit en 1897 dans les chantiers Fouchard à Nantes. Navire très confortable pour l'époque, il était équipé de ballasts, et d'un salon de première classe très chic. Rénové en profondeur au début des années 1930 avec l'ajout d'une passerelle fermée pour améliorer le confort de conduite. Bombardé puis renfloué durant la deuxième guerre, le Solacroup reste en service jusqu'en 1954. Il fut démoli la même année, après 57 ans de service.

Longueur 32,50 m
Largeur 6,00 m
Capacité 275 puis 245 passagers + quelques voitures
Vitesse de croisière environ 10 nœuds

Guédel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guédel.

Le Guédel est le dernier « vapeur » (bien qu'il soit propulsé par un moteur Diesel) de la ligne Quiberon–Le Palais, mis en service en 1930. Il est venu doubler l'Émile Solacroup qui avait déjà 33 ans en 1930. En 1932, le Guédel tournait en été, tandis que le Solacroup prenait la relève pour la saison hivernale. Réquisitionné dès l'arrivée des Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, il partit en Angleterre avec le Stanislas Poumet, une dundée mixte affectée à la liaison Auray–Belle île.

Le 20 février 1947, le Guédel, qui assurait la liaison régulière entre Quiberon et Belle-Île se retrouve échoué sur les récifs Men Moroch à côté de Port-Maria à la suite d'une défaillance du gouvernail, et le vent fort empêchait de manœuvrer correctement le navire. Après avoir été réparé à Lorient, il reprend le service régulier jusqu'en 1956 lorsque le Belle-Isle prit le relais, et le Guédel devient son suppléant. Enfin, le Guédel est désarmé en 1971 à l'arrivée du nouveau roulier l'Acadie. Racheté en 1979, il servit quelques années comme sablier sur la Loire.

Longueur 32,68 m
Largeur 7,03 m
Capacité 300 passagers et 9 voitures
Vitesse de croisière environ 10 nœuds

Belle-Isle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Belle-Isle (ferry).

Le Belle-Isle est le premier roulier mixte mis en service en 1957 pour desservir Belle-Île-en-Mer. Il a véritablement révolutionné le transport des véhicules vers Belle-Île, en embarquant directement les voitures du quai au garage avec un tablier manœuvré par mât de charge. Plus besoin de passer un filet en-dessous des voitures pour les déposer dans la cale du bateau.

Longueur 35,75 m
Largeur 7,40 m
Capacité 300 passagers et 12 voitures
Vitesse de croisière environ 10 nœuds

Guerveur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerveur.

Roulier mixte construit en 1966 par les Chantiers et Ateliers de la Perrière à Lorient, il était affecté à la ligne Le Palais–Quiberon jusqu'en 1998. Il a remplacé le Rêve d'Été, un bateau dont peu d'informations subsistent à l'heure actuelle. Guerveur est le premier roulier très confortable destiné aux îles du Ponant. En effet, il était équipé de stabilisateurs antiroulis, une première pour la liaison Quiberon–Belle-Île. Ce bateau était très apprécié des Bellilois, et qui, une dizaine d'années après l'arrêt de son exploitation, est encore dans toutes les mémoires de ces derniers.

Le Guerveur a été remplacé en 1998 par le Vindilis et fut placé comme navire de réserve jusqu'en 2006 où l'Acadie prit sa place.

Longueur 45 m
Largeur 10 m
Capacité 612 passagers et 25 voitures
Vitesse de croisière environ 12 nœuds

Jean Pierre Calloch[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jean-Pierre Calloch (ferry).

Le Jean Pierre Calloch a été construit en 1970 par les Chantiers et Ateliers de la Perrière à Lorient. Il assurait la liaison Lorient–Groix jusqu'à son remplacement en 1985 par le Saint Tudy. Ce roulier a été replacé sur la ligne Le Palais–Quiberon dès l'été 1985 pour remplacer le Belle-Isle. En 1986, il fut équipé d'un tablier sur tribord afin de faciliter les embarquements et débarquements des voitures à Belle-Île et à Quiberon.

Longueur 34,70 m
Largeur 9 m
Capacité 350 passagers et 12 voitures
Vitesse de croisière environ 10,5 nœuds

Locmaria 56[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cabestan (NGV).

Le Locmaria 56 a été construit en 1998 par le chantier Kvaerner Fjellstrand à Singapour. Catamaran à grande vitesse, il assurait les liaisons Quiberon–Le Palais et Quiberon–Sauzon en 20 minutes, et Lorient–Sauzon en 60 minutes.

Trop gourmand en carburant, il a été revendu en 2010 à la Collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon sous le nom de Cabestan.

Longueur 40 m
Largeur 10,10 m
Capacité 350 passagers
Vitesse de croisière 30 nœuds (maximum 34 nœuds)

Kreiz er Mor[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kreiz er Mor.

Construit en 1977 par le chantier Chauvet à Paimbœuf. Il remplaça l'Île de Groix sur la ligne Lorient–Groix et a fait passer le Jean Pierre Calloch comme navire de remplacement. Dès l'arrivée du Saint Tudy en 1985, le Kreiz er Mor devient à son tour le bateau de soutien pour Groix.

Enfin, il a été désarmé en 2008 après son remplacement par l''Île de Groix. Il est aujourd'hui désarmé à Nantes et appartient désormais à Marine Énergie.

Longueur 39,10 m
Largeur 10,50 m
Capacité 520 passagers et 20 voitures
Vitesse de croisière 12 nœuds

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Veolia Transport obtient la desserte maritime des îles du Morbihan
  2. « Vote caricatural, pression de groupe et déni de démocratie », sur Le kiosque jaune,‎ (consulté le 26 novembre 2014)
  3. « Îles du Morbihan. La Compagnie Océane candidate à sa succession », sur Ouest-France,‎ (consulté le 26 novembre 2014)
  4. « Présentation de la Société nantaise et morbihannaise de navigation », sur www.marine-marchande.net,‎ (consulté le 26 novembre 2014)
  5. Un nouveau navire pour la Compagnie Océane