Communications of the ACM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communications of the ACM  
Discipline Informatique
Langue anglais
Directeur de publication Moshe Y. Vardi
Publication
Maison d’édition Association for Computing Machinery (USA)
Période de publication de 1957 à aujourd'hui
Fréquence mensuel
Indexation
ISSN 0001-0782
Liens

Communications of the ACM (CACM) est la principale revue mensuelle de l'ACM. Créé en 1957, CACM est envoyé à tous les membres de l'ACM, environ 80 000 actuellement. Les articles sont écrits pour des lecteurs ayant des connaissances dans tous les domaines de l'informatique et des système d'information. L'accent est mis sur les applications concrètes des découvertes sur les technologies de l'information et sur les problèmes de gestion des systèmes d'information. L'ACM publie aussi de nombreuses autres revues plus théoriques.


CACM est à la frontière d'un magazine de vulgarisation scientifique, d'un magazine professionnel, et d'une revue scientifique. Le contenu est ainsi soumis au processus d'évaluation par les pairs comme dans une revue scientifique (et est pris en compte dans de nombreux comités d'évaluations des résultats de recherche universitaire), mais ressemble plus a des synthèses de travaux déjà publiés. Les contenus publiés doivent être accessibles à une large audience.

CACM est catégorisé comme un magazine par son éditeur [1].

Publications notables[modifier | modifier le code]

Beaucoup de résultats et de débats importants dans la communauté ont été publiés dans CACM.

On peut citer:

  • Le problème du nommage (en anglais) de la discipline naissante informatique (en:computer science) fut levé dans une lettre du comité éditorial de la revue DATA-LINK au comité éditorial de CACM. Ils réclamaient un nom (en)« brief, definite, distinctive » (« succinct, précis et non ambigu »)

[2] L'appel fut suivi de nombreuses suggestion, par exemple (en)comptology de Quentin Correll, qu'on pourrait traduire par ordinologie, [3] (en) hypology (P.A. Zaphyr), dérivé de la racine grecque hypologi, calculer[4] et (en) datalogy (Peter Naur), donnée-o-logie[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.acm.org/publications
  2. (en) E. A. Weiss, Henry P. T. Corley, « Letters to the editor », Communications of the ACM, vol. 1, no 4,‎ 1958, p. 6 (DOI 10.1145/368796.368802)
  3. (en) Quentin Correll, « Letters to the editor », Communications of the ACM, vol. 1, no 7,‎ 1958, p. 2 (DOI 10.1145/368873.368877)
  4. (en) P.A. Zaphyr, « Letter to the editor of operations research », Communications of the ACM, vol. 2, no 1,‎ 1959, p. 4 (DOI 10.1145/377930.377934)
  5. (en) Peter Naur, « Letters to the editor », Communications of the ACM, vol. 9, no 7,‎ 1966, p. 485 (DOI 10.1145/365719.366510)
  6. (en) C.A.R. Hoare, « Partition: Algorithm 63, Quicksort: Algorithm 64, and Find: Algorithm 65 », Communications of the ACM, vol. 4, no 7,‎ 1961, p. 321
  7. (en) M. Davis, G. Logemann, D. Loveland, « A Machine Program for Theorem Proving », Communications of the ACM, vol. 5, no 7,‎ 1962, p. 394 (DOI 10.1145/368273.368557)
  8. (en) J. W. Backus, J. H. Wegstein, A. Van Wijngaarden, M. Woodger, P. Nauer, F. L. Bauer, J. Green, C. Katz et J. McCarthy, « Revised report on the algorithm language ALGOL 60 », Communications of the ACM, vol. 6, no 1,‎ 1963, p. 1 (DOI 10.1145/366193.366201)
  9. (en) G.E. Forsythe, « President's letter to the ACM membership: Why ACM? », Communications of the ACM, vol. 8, no 7,‎ 1965, p. 422 (DOI 10.1145/364995.364997)
  10. D.D. McCracken, « A letter from the ACM Vice-President: The ACM name change », Communications of the ACM, vol. 19, no 10,‎ 1976, p. 539 (DOI 10.1145/360349.360351). Dans cette lettre, McCracken suggère que le mot machinerie doit être supprimé du nom In this letter, McCracken suggests that the word machinery is dropped from the name. « "If we don't act sometime, we'll still be called Association for Computing Machinery in the year 2000." » « si on ne fait rien à un moment, nous nous nommerons toujours Association pour la machinerie du calcul »
  11. (en) R.L. Ashenhurst, « ACM forum », Communications of the ACM, vol. 29, no 4,‎ 1986, p. 260–265 (DOI 10.1145/5684.315614). A letter by P.A.T. Wolfgang (“I thought that the name issue died in 1978”) and responses by R.L. Ashenhurst and R.F. Hespos.
  12. (en) K. Nygaard, O.-J. Dahl, « Simula: An ALGOL-based simulation language », Communications of the ACM, vol. 9, no 9,‎ 1966, p. 671 (DOI 10.1145/365813.365819)
  13. (en) E.W. Dijkstra, « Go To statement considered harmful », Communications of the ACM, vol. 11, no 3,‎ 1968, p. 148
  14. (en) E.W. Dijkstra, « (A Look Back at) Go To Statement Considered Harmful », Association for Computing Machinery,‎ 2008 [1968] (consulté en 2008-06-12)
  15. (en) E.W. Dijkstra, « Structure of the 'THE'-Multiprogramming System », Communications of the ACM, vol. 11, no 5,‎ 1968, p. 341 (DOI 10.1145/363095.363143)
  16. (en) R.L. Rivest, A. Shamir, L.M. Adleman, « A Method for Obtaining Digital Signatures and Public-Key Cryptosystems », Communications of the ACM, vol. 21, no 2,‎ 1978, p. 120 (DOI 10.1145/359340.359342)

Liens externes[modifier | modifier le code]